Changer pour rester soi-même 4/8 : Le sens de la vie enfin révélé !

J’ai toujours admiré les personnes qui ont une vocation. Par exemple, j’ai un poster de mon vétérinaire dans ma chambre, car il m’a avoué qu’il voulait faire ce métier depuis qu’il avait 6 ans (il n’a pas trahi ses rêves d’enfants, lui !) et, à 56 ans aujourd’hui, « ce métier me passionne toujours autant« .

Trop de chance ! Moi avec mes rêves de détective-potière le lundi, chanteuse d’opéra le mardi, chef étoilé le mercredi, etc… j’ai attendu longtemps que mon téléphone intérieur sonne pour  répondre à ce fameux appel.

Malheureusement, le cosmos n’avait pas mon 06 -j’ai toujours pensé que j’avais l’écoute brouillée. Telle Soeur Anne, je n’ai rien vu venir et j’ai avalé patiemment ma route qui poudroyait et l’herbe qui verdoyait. En regardant dans mon rétroviseur existentiel, je m’aperçois que ma trajectoire de vie ressemble plus à celle d’une boule de flipper qui s’en prendrait plein la gueule plutôt qu’à un long fleuve tranquille.

C’est sans compter pour mon amour des sciences physiques…

Imaginez que nous sommes des étoiles qui vagabondent dans le très large univers…  Des fois, nous passons au loin de galaxies, fonçons à travers des nébuleuses, nous écrasons sur une Lune (avec des séquelles éventuelles)…
Nous pouvons entrer dans le champs gravitationnel de planètes ou d’étoiles plus grosses que nous : nous sommes alors accélérés ou freinés, et quand le phénomène est particulièrement agréable, nous pouvons nous mettre en orbite autour de ces corps célestes pour un certain temps.
On a tous traversé les turbulences d’un champ d’astéroïdes, ou fréquenté un trou noir dont il a été difficile de se dépêtrer…

Notre vie n’est qu’une succession d’illustrations de la théorie des chocs avec la réalité, des lois gravitationnelles autour de personnes rencontrées, de la relativité absolue (encore un oxymore !) et parfois, de la loi du chaos. Le reste du temps, on navigue comme on peut, avec notre boussole, qui pointe vers le nord de notre vocation ou de nos aspirations.

Voici donc l’exercice que je vous propose cette semaine . Je vous propose d‘identifier vos planètes.

Concrètement quels sont les 15 à 20 événements qui ont marqué votre vie ?

  • Listez-les. Comme d’habitude, sans trop réfléchir.
  • A moins d’être très jeune, vous en avez listé bien plus que 15-20.
    Ecrémez, écrémez et ne retenez que les 15 événements majeurs, réellement importants, qui ont été un point d’inflexion dans la courbe de votre vie.
  • Prenez un peu de recul:
    • Sont-ce des événements, des rencontres ?
    • Sont-ce des jalons de votre vie personnelle ou professionnelle ?
    • En quoi votre vie a-t-elle changé ?
    • Vers quoi vous dirigez-vous un peu plus à chaque « tournant » ?
  • Pour approfondir : choisissez une de ces « pierres blanches », et racontez, par écrit, le souvenir avec le plus de détails possibles.

Telle une étoile filante, sentez vous en mouvement. Le sens et la direction peuvent changer à tout moment mais, on continue d’avancer. A toute vitesse, dans un univers à découvrir à chaque instant.

C’est peut-être cela, le secret du sens de la Vie ?

N’hésitez pas à mettre dans le commentaire vos découvertes, et si vous avez mis la main dessus, le sens de votre vie.

A lundi prochain pour une autre façon de voir la Big (Bang)Picture de votre Vie.
D’ici-là, prenez soin de vous….

Publicités

8 réflexions sur “Changer pour rester soi-même 4/8 : Le sens de la vie enfin révélé !

  1. Pilar tu es un GENIE !!
    Merci pour cet article topissime comme d’hab et tellement inspirant pour retrouver Mon essence et peut être même mon ADN véritable.
    Merci merci merci

  2. J’adore le naturel et l’humour de ce billet, et pour ceux et celles qui voudraient connaitre la réponse à cette question tout en cherchant dans leur profondeur, je vous invite à écouter l’émission « la révolution de l’amour de Luc Ferry qui traite la question du sens de la vie: d’Ulysse à nous sur France Culture …Et pour revenir à ce billet…j’ai longtemps pensé avoir une vocation (depuis l’âge de 13 ou 14ans), pourtant je me rends compte aujourd’hui (j’ai 42 ans)que ce n’était qu’un petit caillou sur le chemin, alors je continue comme le petit poucet à ramasser les cailloux pour retrouver ma route;). Merci et bravo…merci pour le partage et bravo pour « l’interprétation »

    • Merci Sybille, pour le commentaire enjoué et la référence : je vais de ce pas faire des infidélités à Raphaël E. (Philosophies, le dimanche à 13h sur Arte) pour tester le Luc F.

  3. Joli et inspirant exercice que je vais mettre en pratique d »ici fin aout. Ce sera mes devoirs de vacances! Faboulous! Merci Pilar!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s