Mes adorés,

.

Samedi dernier, j’ai aimé animer l’atelier « Créez la vie que vous voulez en 2017 ».

.

J’ai aimé son ambiance 100% féminine, détendue et classieuse à la fois.

.

J’ai aimé que les participantes s’étalent langoureusement dans tout l’espace et le temps, que j’avais suspendus pour elles.
C’est la première fois que j’anime un atelier sans regarder ma montre.
Tout n’était que calme, fluidité et introspection.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-developper-ses-projets-reussir-sa-vie-sens-de-la-vie-vision-board-2

.

J’ai aimé qu’elles tendent le micro à leur âme.
Nos âmes qui nous parlent à coup d’intuitions, de sensations, d’émotions… et quand on ne veut pas les entendre, à coups de mal-être et de dépression.
Elles s’échinent à nous dire qui nous sommes et ce que nous voulons vraiment dans la vie, ce dont nous avons besoin pour être pleinement heureux. Mais on ne les prends jamais vraiment au sérieux : ce qui nous paraissent de doux rêves « pour plus tard » (quand j’aurais du temps, de l’argent, etc…) sont en réalité nos plus profondes aspirations.

.

J’ai aimé ces âmes parce qu’elles ont de l’ambition : voyager, gagner plus, faire des bébés, monter sa boîte…. Elles veulent tout et elles ont raison : il n’y a pas de conflits d’intérêts quand il s’agit de réaliser son bonheur et de réussir sa vie.

.

J’ai aimé voir ces magazines se faire dépecer de leur substantifique moelle : leurs images et leurs textes vont désormais guider les pas et nourrir la motivation de ces femmes sur l’année à venir.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-developper-ses-projets-reussir-sa-vie-sens-de-la-vie-vision-board-1

Rassure-toi Chéri, je n’ai pas pioché dans ta collection de National Geographic…

.

J’ai aimé voir leurs aspirations prendre forme en de magnifiques vision-boards.
Certains foisonnants, organiques, où tout l’espace est conquis par les désirs d’une âme en expansion. D’autres, tout aussi riches, avec des espaces de silence : on y respire, on y reprendre son souffle et on y impulse le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire d’une vie. Je les aurais bien gardés pour les afficher dans mon propre bureau tellement ils sont beaux, inspirants et saturés de bonnes vibrations.

.C’éta

Un vrai moment de grâce.

Merci, les filles.

 

PS :

  1. Pas de photos des chefs-d’oeuvres créés, car j’ai oublié de demander la permission aux participantes. Je le fais dès que -et seulement si- j’ai leur feu vert. Promis.
  2. Vous n’avez pas pu participer à cet atelier et vous voulez faire le prochain ? Il aura lieu le samedi 25 février à 14h30. Pour s’inscrire, c’est ici !

Mes chatons,

.

il paraît qu’au 15 janvier de chaque année, 97% des bonnes résolutions sont déjà mortes. Taux de mortalité qui ne s’explique pas seulement par le fait que vous étiez à moitié ivre lorsque vous les avez formulées la nuit de la Saint Sylvestre…

.

Dans la série, Tata-Pilou-a-un-outil-de-folaïe-pour-vous, je vous présente celui qui pourrait bien vous permettre enfin d’atteindre vos objectifs 2017 :

la STOP-DOING LIST.

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-stop-doing-liste

.

 

Cet outil surfe sur le concept simple qu’il faut faire de la place dans l’ancien (du dressing aux mauvaises habitudes) pour permettre au nouveau de la trouver -justement !- sa place.

Si vous vous demandez pourquoi c’est toujours le bordel sur votre bureau, arrêtez d’accuser votre chat : ce n’est pas lui qui entasse les factures, les livres, les crayons, les carnets, les dossiers, les « je-ne-jette-pas-car-on-ne-sait-jamais »… Lui, au contraire, sait balancer d’un seul coup de patte tout ce qui dépasse dans la corbeille (Marie Kondo sort de mon chat  !)

Aujourd’hui, je ne vous propose pas de ranger (ou de « déclutter-iser » pour faire hype), mais carrément de nettoyer votre vie par le vide pour libérer un temps précieux afin de le mettre au service de vos VRAIS objectifs.

.

Comment faire votre Stop Doing List :

  1. observez-vous pendant une journée « habituelle » et listez TOUT ce que vous faites
  2. prenez votre plus beau Stabilo et surlignez TOUT ce qui encombre inutilement votre vie
  3. remplissez votre Stop-Doing-List avec des vraies phrases :
    • « j’arrête de me connecter à Facebook pendant les heures de bureau » (très bon pour gagner 1h ou 2 de temps de cerveau disponible par jour si vous avez décidé d’être plus productif au boulot)
    • « j’arrête d’acheter du Nutella » (très bon pour votre ligne si vous avez décidé de maigrir)
    • « j’arrête de regarder les infos à la télé » (très bon pour le moral si vous avez décidé de mieux gérer votre stress cette année)
    • « J’arrête l’iPad après 23h » (très bon pour votre qualité de sommeil … ou votre vie sexuelle)
  4. Savourez cette sensation agréable (un peu comme quand on enlève des chaussures trop petites après une dure journée de marche) et votre nouvelle vie qui commence dans laquelle il y aura plus de place pour y mettre les choses qui comptent vraiment : de la santé (mentale ou autre), du temps (pour lire, pour aimer, pour réaliser vos projets, pour dormir, …)
  5. Relisez votre stop-doing-list une fois par jour et arrêtez vraiment de faire ce que vous avez promis d’arrêter de faire.
  6. Complétez cette liste au fur et à mesure, jusqu’à ce que votre vie ressemble à l’ Oiseau de Brancusi ou à une hélice d’avion : une oeuvre d’art de pure beauté à la magnificence étincelante d’efficacité et de sens.

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-stop-liste-envol-brancusi

.

Astuces : Faites-en un contrat « bright lines » (ie : simple et sans équivoque)

.Ce n’est pas la même chose de dire « j’arrête d’acheter du Nutella » que « j’arrête de manger du Nutella » : dans le 1er cas, vous pouvez vous autoriser la crêpe au Nuté quand vous fêtez la Chandeleur chez vos amis X, par contre, fini les tartines à la maison (et les enfants vont devoir se convertir à autre chose pour le goûter – l’année 2017 commence mal pour eux).
De plus, c’est plus réaliste d’arrêter d’acheter que d’arrêter de manger du Nutella : soyez optimiste ET réaliste dans vos choix.

N’écrivez pas « J’arrête de me faire pourrir par les cons » (on est tous le con de quelqu’un, souvenez-vous), mais « j’arrête de fêter la Chandeleur chez les X » ou « j’arrête de trainer avec Y les vendredis soirs »

.

Oui, mais…

Certains me feront la remarque que l’inconscient ne comprenant pas la négation, la stop-doing-list serait une pure arnaque.

Ce à quoi je répondrais : « Ha ha ha, mes lapinous ! C’est la raison-même pour laquelle on fait une liste : pour rendre conscient des comportements inconscients qui nous pompent du temps ». Après, me dites pas que vous ne comprenez pas le « non » : si vous êtes bien élévé(e)s, c’est que vous l’avez intégré depuis vos 2 ans…

.

Hardi petit, mes chéris.
Libérez vos emplois du temps.
Et employez ce « temps retrouvé » à être beaucoup beaucoup plus heureux.

.

.

PS : Quoi ? Vous ne savez pas quoi faire du temps que vous allez libérer avec la stop-doing-list ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie tout court ? Il reste des places pour l’atelier « Créez la vie que vous voulez en 2017 » du samedi 28 janvier après-midi. Pour vous inscrire, c’est ici.

Mes adorés,

en 2017, j’ai décidé de me simplifier la vie : « aux questions compliquées, des réponses simples ».

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-developper-ses-projets-reussir-sa-vie-sens-de-la-vie-plonk-et-replonk

(c) Plonk & Replonk

.

C’est donc par là bas.

.

Comme on est lundi, je ne vais pas vous emmerder parler de positivisme existentialiste ascendant phénoménologie husserlienne, ni même de cogitations élaborées sauce Pascal (vu que j’ai arrêté le café -jusqu’à nouvelle rechute, je suis plutôt dans la #teamObispo que la #teamBlaise en ce moment) et encore moins palabrer tautologiquement sur tous les sens du mot sens (direction, signification, intelligence et sensorialité).

.

Je veux juste vous dire qu’à la fin, on meurt.

.

Histoire de gagner en pragmatisme, je vous propose de reformuler la question-titre de ce post en :

Quel sens je veux donner à ma vie?
Quelle vie est-ce que je veux créer pour moi ?

.

C’est bien gentil, en ce début de nouvelle année de rêver à vos bonnes résolutions, mais entre l’idée et la réalisation, il y a des trucs pénibles à faire comme : clarifier ses idées, décider lesquelles réaliser (ie : tuer ou reporter les autres), planifier, agir et ajuster (entre autres).

.

Ca tombe bien !

Pour vous éviter de pédaler dans la semoule souffrir inutilement dans les étapes amont, j’organise le samedi 28 janvier après-midi un atelier « Créez la vie que vous voulez en 2017 » pour vous permettre de :

  • clarifier ce que vous voulez vraiment dans la vie,
  • de libérer de l’espace et du temps de cerveau disponible pour réfléchir à tous les domaines de votre vie,
  • d’apprendre à surmonter les peurs et les obstacles qui remontent naturellement quand vous vous projetez en grand,
  • de créer votre propre vision-board pour vous guider et motiver à agir tout au long de l’année 2017,
  • de vous relier à un groupe de personnes positives qui ont la même recherche que vous,
  • de consacrer un après-midi à vous ressourcer, vous inspirer et vous regonfler à bloc (vous savez, le truc que vous dites que vous allez faire pour faire le point sur votre vie mais que vous ne faites jamais….)

.

Save the date !

.

Atelier « Créez la vie que vous voulez en 2017 »

samedi 28 janvier 2017
au 105 rue Caulaincourt – 75018 Paris
de 14h30 à 17h30

.

Venez comme vous êtes : tous les matériels et la pause de l’après-midi sont compris. Accueil des participants à partir de 14h pour un démarrage à 14h30.

.

Pour s’inscrire et réserver votre place, c’est ici ! ==> Inscription Atelier « Créez la vie que vous voulez en 2017 »
Dépêchez-vous si vous êtes intéressé(e), car pour faire un travail efficace ensemble, je limite volontairement l’atelier à seulement  6 participants.

.

J’espère de tout coeur vous y retrouver
(ça, je l’ai mis dans mon vision board à moi).

.

.
.

Vous avez des questions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail contact@pilarlopez.com ou directement au 06 63 60 11 26.

Excellente année 2017

Mes adorés,
.

vous connaissez mon amour pour les listes (sauf celles des courses et de la to-do).
.

Pour 2017, je vous souhaite :

  • d’avoir la forme pour profiter de votre corps comme bon vous semble et de l’énergie pour agir,
  • de surfer sur les vagues de vos émotions avec grâce (souvenez-vous : il y a toujours un haut après un creux).
  • de vous cultiver sans modération et de penser positif+critique (ou « réal optimisme » comme je l’appelle),
  • d’être amoureux un peu, beaucoup, passionnément et à la folie, de plein d’autres mais surtout de vous,
  • de toucher ce quelque chose de plus grand que nous et qui nous réunit tous,
  • d’avoir une vie pleine d’aventures, de projets et de sens,
  • d’être libre, responsable et digne,
  • d’être heureux à être pleinement vous-même.
    pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-bonne-annee-2017-happy-new-bonne-annee-2017

Je vous serre fort contre mon coeur.

.

PS : Cette année, reprise des ateliers et pour vous aider à réussir votre année, j’animerai en janvier une journée « Vision-Board Workshop » pour tous ceux qui veulent clarifier leurs objectifs et les atteindre. Plus d’infos très vite (promis, juré, craché, vomi).

Les relations humaines sont le sel de notre vie ; et parmi toutes leurs variantes, la relation d’aide est une catégorie … « hors-catégorie ».

C’est elles -thérapie, coaching, formation, conseil, mentoring, supervision, …-  que j’exerce dans mon cabinet et je mesure, à l’aune de ma désormais « grande petite expérience » le chemin que j’ai parcouru dans ma façon d’accompagner mes clients.

Je me suis longtemps demandé comment mes clients me choisissaient comme thérapeute.

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-montaigne-la-boetie-amitie-amour-inconditionnel-comment-bien-choisir-sa-psy

Au début, je voulais être la « meilleure », la « plus compétente » , la plus « mieux » et que mes clients me perçoivent comme telle. Erreur grossière de débutante ! Issue du monde du conseil, je ne connaissais pas les critères d’efficacité d’un thérapeute (plutôt contre-intuitifs, pour le coup : un client satisfait est un client qui s’en va), je pensais que ma super-maîtrise des outils et ma giga-volonté de faire progresser mes clients étaient ma meilleure tête de gondole…

.

Et puis la réalité a dépassé la fiction …

On m’a choisie parce que je suis d’origine espagnole,
On m’a choisie parce que j’habite juste à côté,
On m’a choisie parce que j’ai été chaudement recommandée,
On m’a choisie parce que j’ai l’air bombasse sur ma photo LinkedIn,
On m’a choisie parce que je suis ingénieur Agro,
On m’a choisie parce que mon blog, il est trop MDR et super LOL,
On m’a choisie parce que je parle business fluently,
On m’a choisie parce que je suis de la branche orthodoxe caycédienne,
On m’a choisie parce qu’on a cru que j’étais lesbienne, daltonienne, végétarienne…
On m’a choisie parce qu’on s’est trompé de Lopez, l’ostéo-accupuncto-homéo-magnéto-naturo-patato-psychopathe,
On m’a choisie parce que le chat a posé sa patte sur mon nom dans l’annuaire,
On m’a choisie parce qu’on m’a dit que vous étiez un peu sorcière,
On m’a choisie parce que j’ai dit un truc intelligent dans un article,
On m’a choisie parce que le psy que je voulais voir était en vacances et que ça urge,
On m’a choisie parce que je ressemble tellement à ma grand-mère adorée,
On m’a choisie parce que __________________ (mettez une bonne raison. Elles sont toutes bonnes).

.

JAMAIS on ne m’a choisie parce que j’étais d’une compétence folle.
Au temps pour moi. Prends-ça dans l’ego.
.

Et pourtant, ils sont restés.
Parce que j’ai été pour eux la bonne personne, à ce moment difficile de leur vie. Parce que la relation qui s’est instaurée entre nous a fait passer loin derrière les considérations techniques des approches, des méthodes et des outils.

C’est en supervision que j’ai mis la main sur l’ingrédient secret de la relation d’aide : l’amitié profonde et sincère, l’amour absolu, l’accueil inconditionnel, la bienveillance/compassion/whatever-you-name-it que j’éprouve pour mes clients et qui leur permet, parfois pour la première fois de leur vie, d’être enfin eux-mêmes, accueillis et entendus, entiers.

Alors je me rends à l’évidence – et à César ce qui appartient à John Lennon. C’est effectivement l’amour qui soigne. Le reste n’est que littérature.

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-montaigne-la-boetie-amitie-amour-inconditionnel-lui-moi-chabadabada

.

J’ai lâché prise sur mon marketing : je ne revendique plus d’être « la meilleure ». Je fais désormais confiance au velcro de la destinée : je suis « la bonne » personne pour avancer.

Et ce n’est qu’à la fin du travail fait ensemble qu’on peut chercher à élucider pourquoi la magie a opéré. Et encore…. Le plus souvent, il n’y a rien d’autre à dire que les mots de Montaigne pour La Boétie : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi »
.

La relation d’aide est un joyeux mystère qui fait communier les âmes et sauver des vies.
#jadoremonjob

%d blogueurs aiment cette page :