Changer pour rester soi-même 1/8 : où sont passés vos rêves d’enfants ?

Qui vouliez-vous devenir quand vous étiez enfant ?

Quand bien même votre enfance n’a pas été un long fleuve tranquille, il y a au fond de nous l’enfant créateur, qui imagine et rêve son futur sans contrainte hormis celle de ses propres goûts et désirs.

Prenez quelques instants pour fermer les yeux et laisser ré-émerger l’enfant ou l’adolescent(e) plein(e) d’espoir et d’ambition pour lui/elle et le monde.

Quelle(s) profession(s) vouliez vous exercer ?
Quel type de vie vouliez vous mener ?
Quelle famille vouliez-vous fonder ?
Où vouliez-vous habiter ?

Pompier ? Astronaute ? Jésus Christ ? Vétérinaire ? Maitre du Monde ? Zorro ? Danseuse étoile ? Avaleur d’Océans ? Hôtesse de l’air ? Fée du bonheur ? Tout à la fois ?

Personnellement, je voulais être Détective privé-Potière (à ce jour, une profession qu’il reste à inventer). Or aujourd’hui, je suis coach et sophrologue. Snif ! Si j’avais su, j’aurais pas venu…

Il est rare qu’on ait « réussi à concrétiser ses rêves d’enfants. Force est de constater que nous sommes une immense majorité à avoir « raté » notre vie.

Je vous propose de faire une minute de silence en hommage à nos rêves d’enfants.

  • Profitez-en pour vous souvenir de l’énergie dans laquelle vous étiez quand vous vous imaginiez plus tard : espoir ? compétence ? accomplissement ? ambition ? sentiment d’avoir trouvé sa place dans le monde ? du sens à votre vie ? Réactivez ces sensations positives et agréables et appréciez-les avec tout votre corps.
  • Pourquoi ces métiers ou ces états vous inspiraient ? Déduisez les caractéristiques favorables de votre expression. (par exemple, on peut  vouloir être vétérinaire car les animaux ne « parlent pas et ne jugent pas » . Ce qui peut signifier que vous avez besoin de solitude pour être bien. Les rêves de super-héros font des gens très orienté « problem-solving » qui dénoueront les situations les plus compliquées)
  • Dans quelles sphères de votre vie (pro, perso, …) comment exprimez-vous ces attitudes et ces talents aujourd’hui  ?
  • Ayez de la gratitude pour votre « mini-moi ». Et réjouissez-vous ensemble du chemin parcouru.

Nos rêves d’enfants sont toujours présents.
Ils ont juste changé de forme, comme l’eau de la rivière qui s’évapore pour se réincarner en nuage.

Je vous propose de terminer par une action d’intégration (vous connaissez mon crédo : « Prendre conscience, c’est bien. Prendre conscience ET agir, c’est mieux« ). Allez sur VistaPrint.com ou Moo.com et créez la carte de visite de vos rêves d’enfant.

Voici la mienne en exemple (sur moo.com).
NB : En fait, c’est ma VRAIE carte de visite. J’ai juste changé le titre.

Et vous ? Quels étaient vos rêves d’enfants ? Et qu’êtes vous devenu(e) ? A quoi ressemblerait votre « carte de vi(e)site » ? Mon mini-moi est très impatiente de vous lire et de se faire de nouveaux copains.

Publicités

8 réflexions sur “Changer pour rester soi-même 1/8 : où sont passés vos rêves d’enfants ?

  1. Je découvre de site grâce à la belette, et je crois qu’on réalise un peu quand même nos rêves d’enfants, non. Sinon on ne serait pas là où on est. C’est l’effet « noeud papillon » : L’éventail de tout ce qu’on a souhaité, fait sans but réel dans notre enfance, développé sans le savoir au fils des circonstances se cristallise dans le « noeud » pour mieux se redéployer une fois que nous sommes adultes. Et quand on regarde en arrière cela semble évident même si au moment du « noeud » on n’avait absolument pas conscience de cela.
    Sur ce, je vais continuer ma visite, ça m’a l’air très bien par ici !

    • Merci, Au p’tit bonheur, pour cette belle image. L’effet Noeud-Papillon est un concept autrement plus optimiste que sa version entomologique. Je l’adopte de suite…
      Au plaisir de vous revoir sur ce blog, moi je cours vers le vôtre…

  2. Merci pour ce billet qui fait joliment écho à ta conférence de lundi à l’ESSCA. Moi c’était hôtesse de l’air ;-) et finalement aujourd’hui je n’en suis pas si loin. Les ongles vernis, (c’est fait, merci OPI) l’attention aux clients (c’est fait aussi, accueil, écoute,accompagnement ) les faire voyager (aussi, grâce aux mots, aux visualisations, à l’écriture), le mieux-être (aussi : on prend l’avion pour aller ailleurs et finalement on se re-trouve)… y’a juste un hic avec l’uniforme (hôtesse de l’air en jean, c’est plus confortable qu’en jupe crayon et veste cintrée à la Panam). Sur ce je vais ré-écouter la chanson de Dutronc… Toute ma vie j’ai rêvé d’être une hôtesse de l’air… ;-) et réaliser une carte de visite sur MOO

    • En tant que magicienne et fée des airs, tu es bien « beyond expectations » par rapport à ton rêve d’hôtesse de l’air.
      Je te dois le plaisir de ré-écrire, y compris mon blog : tu m’as accompagnée bien plus loin que je n’espérais, là aussi.
      Je sens que je vais aller me faire démêler la pelote avant que tu ne partes toi-même en voyage.
      A très vite.

      Pilar

  3. Rahhh… Pilar, j’adore ta carte de visite !
    Je ne me souviens plus du tout ce que je voulais faire quand j’étais petite… La légende familiale raconte juste qu’un jour, à table, je me suis levée en disant que je voulais soutenir les opprimés !
    Merci pour cette chronique de l’été que je vais suivre avec passion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s