Mon sophrologue est-il un dangereux psychopathe ?

Selon les statistiques, 2 à 3% de la population serait psychopathe. Pour savoir si ton sophrologue l’est vraiment, mène l’enquête ici ==>Comment reconnaître un psychopathe ?

En tant que sophrologophile lisant mon blog, tu es sûrement quelqu’un de POSITIF et OPTIMISTE. De plus si tu me lis en ce moment-même, c’est que tu es toujours en vie. Nous partirons donc de l’hypothèse que ton sophrologue N’EST PAS un serial-killer.

Mais alors pourquoi est-ce qu’il découpe ses clients en 5 tranches bien juteuses et leur épluche l’anatomie en 4 épaisseurs ?

C’est pour mieux faire travailler ta conscience, mon enfant !

La sophrologie s’appuie sur le corps comme base de notre existence. On travaille donc dessus (et dedans) pour acquérir le vocabulaire et la grammaire de notre vie (heureuse). A la fin d’une bonne cure sophrologique, on a reconquis son corps, de la pointe des cheveux jusqu’au bout des orteils et de la surface de sa peau jusqu’aux profondeurs de notre moelle.

Or le corps est vaste et le temps de séance de sophrologie limité.

Caycedo a donc mis au point les SYSTEMES ISOCAY, qui augmentent prodigieusement la rapidité d’exécution d’un exercice (pour peu qu’on s’entraîne, évidemment !).

Les systèmes, ce sont les 5 tranches verticales. De haut en bas :

  • 1er système : la tête
  • 2ème système : le cou, la gorge, la nuque, les épaules, la face extérieure des bras, le dos des mains
  • 3ème système : la cage thoracique, le haut du dos, l’intérieur des bras et la paume des mains
  • 4ème système : l’abdomen et le bas du dos
  • 5ème système : le bassin, les fesses, les cuisses, les jambes et les pieds.
  • 6ème système (ou mégasystème) On assemble le mille feuille : c »est le corps tout entier !

Voilà pour le découpage en hauteur.

Comme nous sommes en 3D, attaquons nous au découpage dans l’épaisseur. En partant de l’extérieur vers l’intérieur, nous trouvons (sauf si vous venez d’être télétransporté(e) dans la machine du film La Mouche) les 4 tissus suivants :

  1. la PEAU, qui nous limite et nous protège. Pour activer la peau, il suffit de la caresser (cf. post précédent)
  2. les MUSCLES, qui nous permettent de bouger. Pour activer la présence des muscles, on peut faire un geste pour en ressentir le mouvement et la chaleur, mais on peut aussi les pétrir, masser, palper-rouler, pincer…
  3. les OS, qui nous soutiennent de l’intérieur. Pour activer la présence de notre squelette, il nous faut tapoter avec la pulpe de nos doigts, taper ou cogner avec nos poings pour faire résonner les os (attention à ne pas se faire mal, on cherche la prise de conscience, pas la fracture !)
  4. les ORGANES VITAUX, qui nous fournissent l’énergie nécessaire à notre vie. A moins de pratiquer l’ostéopathie viscérale, on ne touche pas ses organes vitaux avec les doigts ! Pour les activer, il suffit de respirer et d’augmenter le niveau de chaleur dans l’organe concerné.

NB : L’activation et l’intégration de la présence des tissus sus-cités dans la conscience porte le doux nom de code  VI-PHI (pour Vivance Phronique Isocay, ISOCAY valant à lui tout seul Intégration SOphronique CAYcédienne !).

Pour découvrir, conquérir et maitriser (les 3 mamelles de la sophrologie) votre corps, les exercices de sophrologie vont porter sur l’activation combinée de chaque système et de chaque tissu (chaque système comportant les 4 couches en plus ou moins grande proportion).
Ainsi, un sophrologue 100% caycédien vous dira, laconique « Activation VI-PHI 4 du 3ème système« .
Alors que le même en version plus volubile, dira « A l’inspiration, activation de l’énergie vitale dans les poumons et le coeur -organes vitaux du 3ème système- et à l’expiration, intégration des sensations et de tout phénomène positif qui se présentent dans ces même organes« .

Concrètement, ça donne quoi ? Voici l’exercice de sophrologie tout-terrain que je vous propose :

  • Pour chacun des 5 systèmes :
    1. caressez en conscience délicatement chaque centimètre carré de votre peau.  Appréciez ce vêtement en cuir qui vous va « comme un gant », qui vous protège et qui vous aime vraiment : notre peau nous a dans la peau !
    2. pétrissez avec amour et bienveillance vos muscles relâchés. Appréciez la finesse des muscles du 1er système qui animent et donnent vie à nos expressions (cf. série Lie to me), la puissance des muscles du 5ème système -merveille soyeuse que le quadriceps de la cuisse- qui nous assurent la mobilité, le mouvement…
    3. faites résonner vos os. Sollicitez votre crâne et appréciez sa solidité. Sentez -si, si, c’est possible- les différences d’épaisseur selon que vous tapotez votre occiput ou vos sinus. Faites vibrer votre cage thoracique (mouvent = Tarzan qui fait le gorille Ahihahihahihahiha), votre bassin, votre colonne vertébrale… Appréciez le soutien des os longs, piliers de votre architecture personnelle … Sentez la solidité
    4. respirez dans vos différents organes pour les réveiller : un cerveau plus oxygéné, des yeux plus perçants, des oreilles affutées… des poumons et un coeur pleins de vitalité, des intestins bien irrigués, les organes du bassin -système urogénital…
  • Totalisation pour le 6ème système : étirez-vous et restez debout, dans votre posture de confort, pour accueillir ce sentiment de densité, de puissance et de souplesse combinés, sentez vous rempli(e)s de vous-même, à ras-bord, pleinement satisfaits -au sens étymologique du terme.
  • Sortez regonflé(e)s à bloc, au sens propre comme au figuré,  de cet exercice.

Quand il est fait consciencieusement, cet exercice prend pas loin d’une heure.
Mais maintenant que vous savez vous « découper » et vous « éplucher », rien ne vous empêche de faire une séance express que sur un système de votre choix ou sur un tissu en particulier ou, si vous êtes pinailleur, sur un tissu d’un système en particulier (exemple : l’humérus de mon bras gauche que je viens de casser et que je vais « encourager » à se ressouder plus vite). Terminez TOUJOURS par une totalisation sur tout le corps sous peine de risquer de se sentir morcelé(e), qui est complètement contraire à l’esprit de la sophrologie.

A vous les séances de 5 minutes ! Jamais plus jamais vous ne pourrez dire que vous n’avez pas le temps de pratiquer… sous peine que votre sophrologue excédé n’attrape une tronçonneuse et ne vous découpe en vrais morceaux. Vous aurez alors la preuve -mais ça vous fait une belle jambe !- que votre sophrologue était bien un psychopathe.

Caressez-vous amoureusement, pétrissez-vous vigoureusement , cognez-vous doucement, chauffez-vous énergiquement.
(J’adoooore donner ce genre de consignes !)
Et surtout, prenez soin de vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s