Bonne année ! Ce que je vous souhaite vraiment en 2016.

Mes chéris-zadorés-que-j’aime-d’amour-fou,

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-bonne-année-2016-happy-new-year

Je ne sais jamais quoi souhaiter aux gens pour la nouvelle année.

Les voeux habituels sont réthoriques et inutiles -car mal formulés.
Santé, amour, succès… rien de très SMART*. Donc bonne chance pour les réaliser !

.
Ceux que j’aimerais vraiment souhaiter -utiles et bien ciblés- sont rarement politiquement corrects ou socialement partageables. Quelques exemples :

  • « En 2016, je te souhaite des doubles-vitrages pour la fenêtre de ta chambre » (adieu glamour !)
  • « En 2016, je te souhaite de crever, sale raclure » (adieu amis !)
  • « En 2016, je te souhaite de trouver le statut juridique et fiscal qui « fit »-te bien pour ta boîte » (trop froid)
  • « En 2016, je te souhaite de la bite/du cul/de la chatte (plein !) et du pognon (encore plus)  » (trop « caliente »)
  • « En 2016, j’espère que tes ados vont ranger leur chambre » (trop ambitieux).

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-bonne-année-2016-bonheur-j'y-arriverai-jamais

.

Je vais donc mettre le curseur à mi-course et essayer de faire utile ET** agréable ET sophrologique ET court+long ET Pilardesque (je ne suis pas à une synthèse près).

.

En 2016, je vous souhaite de prendre conscience de votre grandeur, de votre génialitude, de votre merveillance, de votre puissance, de votre splendeur et de votre miraculitude.

Pas moins.

Et  là, si vous êtes aussi brillant que je pense que vous êtes (car vous lisez ce blog, c’est pas rien !), vous me rétorquez « C’est pas très SMART* non plus ! » (Pan sur les doigts, Pilar)

.

Que nenni.

Car voici comment faire …

Tout au long du mois de janvier vous allez lister 100*** succès que vous avez réalisés depuis que vous êtes nés.

  • Petits ou grands.
  • Avec retombées universelles ou microscopiques.
  • Pros ou persos….

Je vous donne quelques exemple :

  • Quand j’avais 6 ans, j’ai réussi à toucher Matthieu D. en pleine face avec une boule de neige.
    (Et je vous jure qu’à l’instant précis, je me suis sentie maître du monde et oui, je vous jure qu’à l’époque, il y avait de la neige en hiver.)
  • Quand j’ai déposé mes statuts de ma boite BE YOUR BEST au greffe du tribunal de Commerce de Paris.
    (J’étais flippée comme une merde , mais fière comme Artaban).
  • Quand j’ai réussi à vendre à mon mari qu’il nous fallait absolument un chat pour compléter la famille et qu’il a dit oui.
    (Yeeeeeeeeesssssssss !)
  • Quand mon comptable m’a dit « bravo pour les 5 euros de bénéfices en 1ère année » avec la tronche de DeNiro dans Taxi Driver
    (Pfffffffiouuuuu !)

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-bonne-année-2016-succès-cerveau-souvenir

Oui, la Pilar, elle voit du succès partout !

Comment ça marche ?

En écrivant cette liste, vous allez forcer votre cerveau

  • …à vous souvenir des bonnes/belles choses que vous avez réalisées et CELEBRER les nombreux pas que vous avez cheminés pour devenir qui vous êtes aujourd’hui (Comme a dit le grand philosophe Calimero, « n’oubliez pas le fait que vous êtes peut-être génial ! » J’ai porté cette maxime en T-shirt pour dormir de mes 15 ans à mes 25 ans.)
  • … à faire attention, remarquer et accuser réception de TOUS LES SUCCES à venir. Un cerveau qui fonctionne bien, c’est comme un chien : pour vivre heureux avec, il faut bien l’éduquer. Un cerveau qui sait renifler les succès passés et présents détecte d’autant mieux les pistes de succès à venir…
  • … à CHANGER DE MINDSET instantanément : de passer d’un mode « Bordel, j’y arriverai jamais » à « Putain, je suis génial(e) ». Même la biochimie de votre corps va changer dans la seconde et passer de « j’me sens tout mou-mou-mou-mou » à « J’ai une pêche d’enfer ! ».

 

pilar-lopez-coach-sophrologue-therapie-constellation-business-75018-bonne-année-2016-les-maîtres-de-l-univers-force-toute-puissante

C’est qui qui va faire des économies
en Vitamine C
Guronsan
Coca-Cola
cocaïne
en 2016 ?
.
.
Puisque je vous dis que je vous aime….

.

.

*Spécific/Mesurable/Ambitious/Realistic/Time sensitive selon l’accronyme mnémotechnique traditionnel.

** vous vous souvenez de ma copine Anna PIOT qui combat le OU par le ET ? Et bien, elle vient travailler au 105 de la rue Caulaincourt, dans le bureau à côté de moi. Si c’est pas une année 2016 qui commence bien, ça ! Et si vous voulez qu’elle commence bien pour vous, je vous recommande de vous inscrire à son atelier du 23 janvier pour « Libérer votre écriture » en plus de libérer votre maître du monde intérieur.

***oui Catherine, j’ai bien dit 100 !

Pour 2015, je vous souhaite _______ (le truc dont vous avez VRAIMENT besoin) !

Mes petits rois mages en frangipane,

.

pour la nouvelle année, j’avais l’habitude de souhaiter aux gens que j’aime (dont TOI, lecteur adoré !) toutes sortes de choses plus ou moins agréables : bonheur, richesse, santé, amour, gloire & beauté.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-2015-feu-dartifice-picmonkey

Billevesées que tout cela !

Malgré toutes les meilleures intentions du monde, vouloir quelque chose de bon pour quelqu’un n’est pas forcément lui faire du bien.
(Faites moi confiance sur ce coup : j’en ai vraiment chié pour dépasser cette croyance et devenir enfin une bonne thérapeute).

.

Et là, vous allez peut-être me dire « Meuh non, Pilar ! J’en veux bien, de vos voeux de bonheur, richesse, santé, amour et gloire ! »*

.pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-2015-feu-dartifice-tais-toi

.

Comme a dit le grand philosophe Steve Jobs : « Grand fou ! Tu ne sais pas ce que tu veux ! »

.

Enfin, vous savez peut-être ce que vous VOULEZ.
Pas forcément ce dont vous AVEZ BESOIN.

Car vous n’avez pas besoin de ce que vous voulez, vous avez besoin de …. ce dont vous avez besoin. (Désolée, je n’ai pas de meilleure façon de le dire.)

;

Au risque de peigner le poil du cul de l’acarien qui vit sur le poil du cou de la girafe, il y a parfois un monde entre ce que l’on pense vouloir et ce dont on a réellement besoin pour être parfaitement satisfait(e) et comblé(e) de bonheur.

.
Par exemple, si on passe au crible de la pyramide de Maslow,  le « voeux de richesse », ça pourrait donner :

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-besoin-d-argentJe veux de la RICHESSE, mais en fait j’ai besoin :

  1. de manger à ma faim tous les jours de l’année – si possible, chez Taillevent (besoins physiologiques)
  2. d’avoir un toit sur ma tête – une villa voisine de Georges Clooney sur le lac de Côme suffira amplement (besoins de sécurité)
  3. d’avoir un iTRUC – comme tous les gens branchouilles (besoins d’appartenance)
  4. de m’acheter un super PC en acier brossé – parce que je suis une rebelle : screw you, main stream ! (besoins d’estime)
  5. de payer le prestataire qui va refaire mon site web -et faire progresser mon image sur internet (besoins d’accomplissement de soi)

.

Autre exemple : l’AMOUR.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-2015-tiens-de-l-amour
Je veux de l’amour, mais en fait j’ai besoin… d’amour. (Ah-ha ! C’était un piège. L’amour est un VRAI besoin. )
;

A grosse maille : Si on peut « creuser » votre voeu en répondant à la question « pour quoi faire ? », c’est qu’on est encore dans la demande, plus très loin du besoin**….

.
Et c’est là que Bibi-Mamie-Sophro attaque !

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-2015-mamie-sophro-attaque
.

Pour bien commencer l’année, voici un exercice de sophro tout-terrain :

1. Lisez la liste de besoins ci-dessous -issus de la Communication Non Violente- sans trop réfléchir et repérez LE besoin qui vous »parle » à l’âme (vous comprendrez quand ça arrivera).
Il y en a plusieurs qui vous tentent ? Choisissez celui qui vous appelle le plus.
Il n’y en a aucun qui vous tente ? Prenez l’amour, ça marche toujours ! )
.

200200432-003Catégorie « Survie & Bien-être »

Alimentation (nourriture, hydratation)
Evacuation (pipi, caca)
Lumière
Mouvement
Repos

Reproduction (survie espèce)
Expression sexuelle
Respiration
Stimulation sensorielle
Sécurité (affective et matérielle)
Préservation (du temps, de l’énergie…)
Protection
Réconfort
Soutien…

.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-besoin-interdependance-relation-humaineCatégorie « Besoin d’interdépendance »

Acceptation
Affection, amour
Appartenance
Appréciation
Chaleur humaine
Confiance
Considération
Contribution à la vie (des autres, au monde)
Donner et recevoir (de l’attention, de l’affection, de l’amour, de la tendresse)
Empathie
Intimité, proximité
Partage, participation
Respect de soi/de l’autre…

.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-besoin-de-jouer-recreationCatégorie « Jeux & Loisirs »

Défoulement
Récréation
Ressourcement…

.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-besoin-de-accomplissement-de-soiCatégorie « Accomplissement de soi & Spiritualité »

Apprentissage
Authenticité
Beauté, harmonie
Conscience
Créativité
Croissance, évolution
Expression
Inspiration
Intégrité
Paix
Réalisation
Sens, compréhension, orientation
Sincérité, honnêteté
Sens
Spiritualité…

.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-besoin-de-autonomie-et-liberté

Catégorie « Autonomie »

Liberté
Choisir ses rêves/objectifs/valeurs
Choisir les moyens de réaliser ses rêves…

.

pilar-lopez-be-your-best-coaching-sophrologie-formation-conseil-bonne-année-meilleurs-voeux-besoin-de-celebration

Catégories « Célébrations & rituels »

Appréciation de la vie et des réalisations
Commémoration des deuils et des pertes (d’une affection, d’un rêve…)
Partage des joies et des peines…

 

2. Posez votre auguste fessier sur une chaise et respirez tranquillement pendant 1 ou 2 minutes.

3. Quand vous êtes enfin calme et relax :

a) inspirez le besoin que vous avez choisi comme si vous vouliez vous remplir avec (rien à comprendre, faites comme vous pouvez, comme ça vient)
b) expirez doucement comme si vous vouliez diffuser ce besoin dans toutes les cellules de votre corps (jusqu’à la moindre extrémité. si, si !).
c) recommencez (pendant 3 minutes ou jusqu’à ce que vous soyez plein comme une outre)

4. Savourez toutes les sensations agréables, positives, super-bath, topissimes, frizzouilantes, carrément géniales ou… juste neutres (no obligations !).

;
Voilà ce que je souhaite pour vous :
que vous ressentiez tout au long de l’année 2015 toutes les sensations de bien-être que vos besoins satisfaits ne manqueront pas de produire en vous.

.

Par exemple, mon besoin de liberté me fait l’effet que mes neurones dansent sur cette chanson (Désolée, je n’ai pas de meilleure façon de le dire, là non plus).

.


;

.
Je vous souhaite une année 2015 sur-mesure.

.

A la prochaine, mes adorés.
.

.

* Comme vous lisez ce blog, je sais que vous avez DEJA la beauté. Donc pas la peine d’insister.

** NB : SI (j’ai besoin d’amour ! – Pour quoi faire ? – Pour essayer la brouette tonkinoise !) = VRAI, alors vous n’avez pas besoin d’amour, vous avez besoin d’expression sexuelle.
Relisez bien la liste des besoins !

 

De Caramba à Eureka (7/8) : Lundi, c’est laundry day !

Mes loukoums à la rose et au miel,

Je viens de rentrer de vacances et ce matin, je suis devant ma machine à laver pour écluser 3 semaines de linge sale avant de reprendre les consultations cet après-midi. (A tout ceux qui pensent qu’être une femme à son compte, c’est golf le matin, déjeuner avec les copines à midi et shopping l’après-midi, je me permets de m’inscrire en faux : c’est lessive ET rattrapage de séries).
;

Comme toujours lorsque je rentre de voyage, je ne peux m’empêcher de penser à TOUT ce que je n’ai pas fait pendant mes vacances.
;

Je ne parle pas de boulot, mais bien de toutes les découvertes que j’aurais pu faire et que je n’ai pas faites, faute de temps ou faute d’information. (Et oui, même les plus performants offices de tourismes et les meilleurs guides touristiques ne peuvent donner que ce qu’ils ont !)

Certes, le cru 2014 fut bon : j’ai appris/expérimenté plein de trucs. Mais je ne peux m’empêcher de rêver à tout ce qu’il me reste à découvrir de ce vaste monde.

Du coup, cette semaine, je vous propose l’exercice suivant :

Listez 100 choses que vous aimeriez apprendre.
pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie connaissances physique mathematique surdoué

Mais pourquoi vous me demandez ça, Pilar ?

Parce que…

  • cette liste va vous permettre de rendre consciente l’intersection entre  « ce que je sais que je ne sais pas »  + « j’ai envie de savoir » et du coup, vous allez devenir plus intelligent. Faites-moi confiance, c’est au-to-ma-ti-que et sans effort. Ne vous censurez surtout pas, quel que soit votre niveau d’études ou vos supposées capacités.
    BEST LIST EVER !
    ;
  • « Ce que je sais que je ne sais pas »
    Savoir que l’on ne sait pas, c’est le début du processus d’apprentissage. C’est éclairer notre choix de ce que l’on veut semer dans notre terreau pour que ça germe. C’est cette fameuse « docte ignorance », qui nous donne notre point de départ pour augmenter notre « niveau de connaissance ». On ne peut remplir qu’un espace qui est disponible. Dire « je ne sais pas« , c’est créer de l’espace disque dans notre conscience pour pouvoir la remplir avec de nouvelles informations, de nouvelles expériences. Et en plus, cette ressource est illimitée. Bingo !
    ;
  • « J’ai envie de savoir »
    La curiosité (la meilleure de toute les qualités) n’est que l’expression de votre moteur interne à explorer et vivre le monde.
    La vie, c’est comme les brocolis : on ne peut découvrir ce qui nous rend heureux qu’après y avoir « goûté ».
    ;
  • Il en résulte une folle énergie centrifuge de sortir de votre « zone de confort » pour entrer dans votre « zone d’apprentissage » (ou learning zone en VO) . Et quand on commence à mettre un pied dans la « learning zone », on a plus de chance d’atteindre notre « magic zone ». Pour savoir de quoi je parle, regardez la vidéo qui suit :
    (Même pour ceux d’entre vous qui parlent « angliche-comme-des-quiches », ce mini-film devrait être compréhensible. Sinon, mettez « Comprendre l’anglais » en tête de votre liste !)

Pour finir, 2 mauvaises nouvelles et 1 bonne :

  1. Plus on en sait et moins on en sait.
    En effet, plus on apprend de choses et plus on augmente la surface de contact entre « ce que je sais » et « ce que je ne sais pas encore ». Le tonneau des Danaïdes à côté, c’est du pipi de chat.
    Bienvenue dans le plus vertueux des cercles vicieux.
    ;
  2. Apprendre sans appliquer, c’est semer sans récolter (vieux proverbe juif).
    A tous ceux qui pensent que je les encourage à se branler la quéquette à 30 000 pieds* en accumulant du savoir en-veux-tu-en-voilà , c’est raté. D’ailleurs, vous apprendrez d’autant plus facilement que le sujet vous sera directement profitable dans votre vie quotidienne.
    * autre nom de la « masturbation intellectuelle de haut vol ».
    ;
  3. Mes tuyaux pour apprendre des trucs gratuitement :
    • Google et Wikipédia pour avoir une vision d’ensemble sur un sujet,
      ;
    • Youtube pour les tutoriels (même les plus improbables),
      ;
    • TED pour savoir que le sujet existe (et du coup, plein de lien vers les sites des experts du sujet),
      ;
    • Les MOOC pour une « vraie » formation qui donne parfois plus qu’un bon vernis sur le sujet. Mon préféré est Coursera pour sa diversité des thêmatiques et la qualité des intervenants. Mais il y a aussi le FUN (en français !)
      ;
    • et ce qui marche le mieux pour moi : une vraie conversation avec quelqu’un qui a envie de partager son savoir.
      ;

Je vous laisse repousser les limites de votre univers connu et naviguer vers les confins de la connaissance et de l’élargissement de conscience.

pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie connaissances capitain kirk star treck

Bonne semaine, mes Cap’tain Kirk chéris.

De caramba à Eurêka (6/8) : une fois n’est pas coutume…

Mes zizi-gougous,

Vous avez été nombreux à venir sur le site pour savoir pourquoi vous n’aviez pas reçu -tout chaud, tout croustillant- votre épisode hebdomadaire du feuilleton de l’été 2014.
Peut-être même avez-vous pensé très fort « mais qu’est-ce qu’elle fout, Pilar, b***** de m****!?« .

Si c’est votre cas :

  1. merci, mes adorés ! Ca me touche beaucoup que vous veniez « volontairement » sur mon site.
    (Et si en plus vous dites des gros mots, j’affiche de ce pas un poster de vous dans ma chambre !)
    ;
  2. vous avez pris conscience à l’insu de votre plein gré que vous avez développé une habitude et votre cerveau a emprunté le côté obscur* de la force pour agir en vous épargnant la tâche ingrate de réfléchir.
    [* Je cite le grand maître  Yoda, in StarWars n°5 : « le côté obscur n’est pas meilleur, seulement plus facile« .
    NDLR : Pour les vieux croûtons pleins d’habitudes comme moi qui ne se feront jamais à la nouvelle numérotation des opus de Georges Lucas, c’est dans le Star Wars 2]
    ;

Vous l’avez compris, aujourd’hui, je vous propose de …

lister 30 habitudes / rituels /
trucs automatiques / actions systématiques
que vous faites sans même y penser.

Mais pourquoi vous nous demandez ça, Pilar ?
Parce que …

  • ….
  • ….
  • ….
  • ….
  • Une fois que vous avez lancé la machine à penser, ne l’arrêtez pas et notez toutes les prises de consciences qui ne manqueront pas de surgir….

 

Aujourd’hui, je ne propose aucune piste de réflexion, aucune photo dénudées avec mes légendes pilardesques. Aujourd’hui, je vous laisse vous démerder tous seuls. Comme des grands.

Je ne voudrais pas que vous preniez la sale habitude de ne pas penser.
Ou pire ! De penser comme moi.

La contrepartie, c’est que j’offre à la personne qui va laisser en commentaire les avantages les plus originaux de « prendre conscience de ses habitudes » une consultation d’1 heure avec moi (pas grave si n’êtes pas à Paris, on skypera !).

Je replonge dans la Baltique (oui, elle est chaude !) avec le coeur dégoulinant de fierté d’avoir les lecteurs les plus libres-penseurs et les plus esprits-critiques affutés de la blogosphère internationale.

Bonne fin de semaine, mes cerveaux fumants.

 

PS : résultat du concours le 15 septembre prochain.
Vous avez jusque là pour travailler du chapeau.
3, 2, 1. GO !

De caramba à Eurêka (5/8) : Aimez-vous les uns les autres, mais vous par dessus tous les autres..

Mes chéris-chéris,

 

Cette semaine, j’ai besoin de voir des gens rouler du cul et/ou des mécaniques dans la rue. (NDLR : oui, moi aussi j’ai des lubies)
;
Du coup, je vous propose l’exercice suivant :

 

Lister 15 choses que vous aimez de vous même
sur le plan physique.

 

"Si j'étais moi, je me draguerais !"

« Si j’étais moi, je me draguerais ! »

Mais pourquoi vous me demandez ça, Pilar ?

Parce que…

 

  • Oui, on a tous plein de défauts. Mais aussi plein de qualités.
    Prenez le temps de vous y arrêter et de les comptabiliser (vous avez le droit d’en trouver plus de 15… Abondance de biens, ne nuit pas).
    Imaginez que vous allez être Miss Août dans la page centrale de Playboy ou Mister August dans le calendrier des pompiers/rugbymen/hommes d’affaires. Comment allez vous mettre encore plus en valeurs vos atouts, coquinou/coquinette ?
    ;

    Les morues adorent ma coupe de cheveu. in "Der VissermannkenKalender 2013"

    « Les morues adorent ma coupe de cheveux »
    Mister  Février 2013 du « Der VissermannkenKalender »

    ;

     

  • Pourquoi ces caractéristiques vous sont agréables ?
    Est-ce qu’on vous a toujours complimenté sur ces traits (éducation)  ?
    Correspondent-ils à des canons de beauté (environnement culturel) ?
    Est-ce que vous avez hérité de traits d’un ancêtre adoré ou avez vous une ressemblance avec une star de ciné ?
    Improvisez-vous morpho-psychologue -uniquement en version positive : quelle BONNE image de vous-même en découle ?
    (NB : Si les mots « noblesse de caractère« , « intelligence débridée » et « bonté universelle » ne vous viennent pas spontanément à l’esprit, vous avez tout faux. Recommencez l’exercice !)
    ;

    "J'adore mes yeux. On dirait la Twingo 1."

    « J’adore mes yeux. Je ressemble à la Twingo 1. »

    ;

  • Voyez comment tous vos sens vous permettent d’en profiter ?
    La vue (vous êtes belle/beau à regarder), le toucher (vous êtes douce/doux à caresser), l’ouïe (vous êtes agréable à écouter), l’odorat (vous êtes délicieux/se à renifler), le goût (vous êtes à croquer)….
    N’oubliez pas les sensations intra-corporelles : peut-être est-ce purement merveilleux de sentir vos biceps se gonfler sous l’effort, sentir vos poumons se remplir et se vider, écouter votre corps battre quand vous vous vous bouchez les oreilles, sentir la transpiration traverser la peau, joie de faire pipi/caca (si, si, nous autres sophrologues avons un large éventail de critères de bonheur vital : du concréto-pragmatique au spiritualo-éthéré…)
    Aimez-vous de l’extérieur et aussi de l’intérieur.
    ;

    Quand je cours le 110 m perche, j'adore sentir le vent me chatouiller les ... oreilles. (c) Groland - Les vieux du stade

    « Quand je cours le 110 m perche, j’adore sentir le vent me chatouiller les … oreilles »
    (c) Groland – Les vieux du stade

    ;

  • Les goûts et les couleurs, ça s’apprend.
    Vous ne voyez pas (ou trop peu) ce qu’il y a d’attrayant/charmant/sexy/beau/joli/agréable/positif en vous ?
    Imaginez la plaidoirie que l’avocat de la défense de votre corps opposerait à l’accusation de votre cerveau. Obtenez de lui non seulement l’acquittement, mais aussi des dommages et intérêts pour vous maltraiter de la sorte et la standing ovation du jury.
    Le simple fait que vous soyez qui vous êtes est un accomplissement : devenez le critique d’art qui adoooooore le chef-d’oeuvre que vous êtes.
    Si vous avez réussi à aimer les endives cuites/la bière, vous devriez pouvoir aimer votre corps !
    De quels cours de rattrapage auriez-vous besoin ? Ventre tout mou doux, gros nez de travers visage expressif, jambes en poteau puissantes… ?

    "Wahou, trop belle !"

    « Wahou, trop belle ! »

    ;

  • La beauté est une illusion d’optique.
    Comment est votre posture (énergique) et votre port (de reine) ?
    Est-ce que vous vous habillez en fonction de votre taille ou de votre morphologie ?
    Indépendamment de la forme de votre corps, comment l’incarnez-vous ? Quelles parties de votre corps avez-vous désertées (vous ne voulez plus ni les voir ni les ressentir)  ou sur-investies (vous ne pensez qu’à elles quand vous marchez dans la rue) ?
    Photoshopez-vous gratuitement et naturellement : la prochaine fois que vous bougez, imaginez que vous êtes votre sex-symbol préféré (Daniel Craig, Gisèle Bündchen, Barack Obama, Angela Merkel, Gandhi, Bob l’éponge ou Dracula…) et incarnez à votre façon (n’imitez pas !)  l’énergie (pas le style, ni les paroles : l’énergie, j’ai dit !)  du personnage.
    Comment vous sentez-vous ? Que ressentez-vous ?
    ;

    pilar-lopez-coach-sophrologue-audrey-hepburn-incarner-energie-aimez-vous

    NDLR : Vite, je me laisse pousser les sourcils !

    pilar-lopez-coach-sophrologue-cary-grant-incarner-energie-aimez-vous

    NDLR : Vite, une douche froide !

    ;

  • Une fois que vous avez lancé la machine à penser, ne l’arrêtez pas et notez toutes les prises de consciences qui ne manqueront pas de surgir….

 

A vos marques !  Prêts ? Chantez !

Comme Nathalie Wood dans West Side Story !


;

Je vibre du bonheur fondant
d’avoir les lecteurs de blog
les plus burning hot et yummy-sexy
de la Terre.

;
;

A la semaine prochaine, mes canons-bombasses.