Les ateliers pour commencer 2012 du bon pied

SAVE THE DATE(S) !

Atelier DECLIC MINCEUR
Mardi 17 janvier, à 18h30-22h00

Est-ce que retrouver un corps svelte ou vous remettre au sport font partie de vos bonnes résolutions pour 2012 ? Vous voulez « faire un régime » mais l’idée même vous épuise -avec raison ?
Bravo ! cet atelier est fait pour vous.

Aujourd’hui, tout le monde est d’accord pour dire que les régimes ne marchent pas : certains sont efficaces rapidement mais intenables sur le long terme, d’autres sont de vrais danger pour votre santé…

Pourtant, notre corps possède 2 capacités de grande précision que nous sous-exploitons et qui nous permettraient d’être dans notre poids idéal : les sensations de faim et de satiété. Et si en plus, vous les musclez de conserve avec le plaisir de manger en conscience, la capacité de ressentir vos besoins nutritionnels et de calmer rapidement un pic émotionnel précurseur de fringales irrépressibles, vous avez votre quinté gagnant pour une relation à l’alimentation pacifiée.

N’hésitez pas à vous inscrire, il reste des places !

Atelier FAIRE SON DEUIL
Jeudi 26 janvier, 14h30-18h00

Des deuils, on en fait à chaque instant, sans le savoir.

Perte d’un être cher, mais aussi prise de décision, regrets, réussite d’un projet, fin d’une aventure ou entrée dans une nouvelle étape de sa vie sont autant d’expressions du deuil.
Certains sont joyeux (fin du régime !), d’autres invisibles, d’autres douloureux, mais tous méritent d’être célébrés.  Car un deuil, c’est un passage : on perd une chose pour en gagner une autre. Oui, mais quoi ?
Le début de la consolation, c’est avoir conscience du gain aussi, et non seulement de la perte.

Venez explorer, le temps d’un atelier, votre capacité infinie de transformation, de progrès, de résilience. Comprendre les étapes d’un deuil irrésolu pour le mener à son terme et retrouver la paix avec soi-même. Et surtout, expérimenter cette drôle de panacée  sophrologique : le lâcher-prise.

Atelier BIEN DORMIR, ENFIN !
Mardi 31 janvier, 18h30-22h00

Le sommeil est régulé par les fonctions les plus archaïques de notre cerveau : même un simple lézard sait faire !
Revers de la médaille, c’est aussi la principale source de difficulté pour rétablir un sommeil perturbé : car votre cerveau reptilien n’est pas raisonnable et ne comprend pas les injonctions grammaticalement correctes comme « on verra ce problème demain, pour l’instant je dois dormir ».
Que nenni (ce serait trop facile) !
Après cet atelier, vous aurez les bases pour parler à votre crocodile intérieur, l’accoster avec bienveillance (comme un beau T-shirt) et, pourquoi pas, lui sssssusssssssurrer des berssssseuses ssssserpentines, pour vous faire plonger en toute quiétude dans les bras de Morphée.

Atelier POUR LA SAINT VALENTIN, JE ME FAIS DU BIEN
Mardi 7 février, 18h30-22h00

Bandes de coquines, il est hors de question que je vous laisse passer une Saint Valentin médiocre alors que quelques exercices bien sentis vont révolutionner votre façon de (VOUS) aimer !
Se vivre sexy de partout, attiser sa flamme et accueillir le plaisir sont les seuls objectifs de l’atelier.
Dépêchez-vous de vous inscrire à cet atelier qui réserve de délicieuses surprises à ses participantes (Attention : Ladies night only !) pendant ….et à leur(s) partenaires juste après.

C’est ça, le double effet (French) Kiss Cool….

Détails pratiques

Qui ?

Les ateliers sont conçus pour tous les publics : inexpérimentés, débutants, confirmés… soyez les bienvenus !

Où ?

au coeur de Paris : 30 rue Montmartre, 75001.
Métro L4 ou RER A,B,D : Les Halles (Sortie Rambuteau, le cabinet est à 50 m)

Combien ?

80 euros TTC.
Pour ce prix, vous assistez à l’atelier, grignoterez à la pause, repartez avec le support des idées clés et les enregistrements MP3 des exercices, pour les refaire chez vous aussi longtemps que vous le souhaitez.

Dress code ?

Venez comme vous êtes ! Pas la peine de venir en vêtement de sport, on ne se déshabille pas, on ne se couche pas par terre.
La sophrologie se fait très bien en talons haut (yeah-baby-I-am-hot) ou en tailleur-cravate (I-mean-business).

ça m’intéresse ! Comment m’inscrire ?

Pour vous inscrire – ou pour me poser des questions complémentaires, n’hésitez pas à me contacter !

  • par mail : pilar.lopez@k-listo.fr
  • par téléphone : 06 63 60 11 26

Alors pour bien commencer l’année 2012, offrez vous un atelier de sophrologie : vous le valez bien !

Pourquoi l’atelier « Pour la Saint Valentin, je me fais du bien » du 10 février prochain va vous faire du bien, et pas seulement là où vous croyez !

En sophrologie, tout est lié ! Les grands principes de l’homéostasie et de l’action positive veillent au grain sans cesse. (NB : je consacrerai des post à ces deux notions ultérieurement)

Nos gisements de ressources (que j’appelle pompeusement nos « 5 sphères de capacités » : 1/ corps, 2/ émotions, 3/ mental, 4/ relation et 5/motivations) obéissent aux 2 règles suivantes  :

Cascade de domino

 1/ La théorie de la cascade de domino = quand un problème surgit dans l’un, il y a de fortes chances pour qu’il se propage aux autres.

Par exemple : ma migraine (douleur dans la sphère corporelle) m’empêche de penser à ce que j’ai envie de faire dans les jours qui viennent (faille dans la sphère « motivation »).  NB : Je rappelle que, malgré son importance, la tête ne représente « que » 5% (à tout casser !) de notre masse corporelle. Cette fichue migraine me fait oublier que les 95% restant de mon corps vont parfaitement bien et que, eux, aimeraient partir en week-end, faire du sport, pondre une proposition commerciale, rencontrer de nouvelles personnes, aller voir un film, …

Heureusement en sophrologie, le contraire est vrai : quand je suis amoureux(se) (bien-être dans la sphère émotionnelle), mon connard de voisin me paraît lui aussi bien plus sympa que d’habitude (amélioration des capacités dans la sphrère relationnelle) !

2/ La théorie des vases communiquants = Quand une sphère est touchée, les autres viennent à la rescousse !

Vases communiquants Quand une sphère flanche (je perds l’usage de mes jambes suite à un accident, histoire de prendre un exemple particulièrement dramatique), les autres vont prendre le relais pour que mon plaisir de vivre reste à l’équilibre. (Une étude a montré qu’une personne en fauteuil roulant est aussi heureuse qu’une autre, une fois la période d’acceptation passée). (NB cf. le très bon talk de TED à ce sujet).

De même, quand une sphère va bien, elle déverse son « surplus » dans celle qui va mal : ok, je ne suis pas une fille très  belle, mais ma joie de vivre fait de moi une personne particulièrement attirante. (Echangez à l’infini tous les adjectifs : je ne suis pas le plus intelligent, mais ma beauté fait de moi…/ je ne suis pas le plus grand, mais mon aisance en société…/ je ne suis pas très grande, mais j’ai une vision stratégique du tonnerre…etc.)

Alors pour celles qui s’interrogent « Mais pourquoi irai-je m’inscrire à l’atelier « Pour la Saint Valentin, je me fais du bien » alors que sur ce plan-là tout va bien/mal ? », voici les réponses que j’ai envie de vous faire :

1/ parce que dans le PIRE des cas, un atelier de sophrologie vous permet de passer un TRES BON moment ! (cf. témoignages)

2/ parce que dans cet atelier, la sensualité et la sexualité sont des prétextes pour vous faire travailler vos 5 sphères de capacités, avec des exercices plutôt rigolos et très très agréables (ce qui vous permet de passer un ENCORE MEILLEUR moment, coquinette !). Le tout sans voyeurisme, ni situation gênantes (on reste habillées tout du long !)

3/ parce que la sexualité est intimement liée à plein d’autres compétences, comme la créativité et la motivation.  

NB : LIBIDO ne veut pas dire « désir sexuel» en latin. Ca veut dire   « Je désire, je veux ».  On peut alors compléter la phrase avec tout ce qui nous convient : j’ai envie de manger des fraises,  je veux changer de métier, je désire me réaliser, je veux créer une nouvelle voiture, je veux baiser (oui, oui, aussi ! ),  je veux réussir ce projet, j’ai envie de m’initier à la sophrologie, etc…

Il est parfois plus facile de se poser des questions plus légères (Est-ce que je préfère que Philippe me morde l’orteil ou que Françoise me caresse l’oreille ?) que de se poser des questions existentielles graves (Mais quel est donc le sens de ma vie , merde à la fin ?!) . Attrapper le sujet du sens de la vie par un détour aussi plaisant et productif est bien plus accessible…
NB : En sophrologie, quand on ne peut pas passer par la porte, on passe par la fenêtre, les vasistas, la cheminée, les chatières, les trous de serrures…et toutes les ouvertures –de la conscience !- possibles.

4/ parce que, depuis que je fais cet atelier, les personnes qui l’ont suivi ont fait des découvertes hallucinantes sur la façon dont elles aiment être aimées, sur les parties de leur corps qui leur procurent du plaisir -et rarement là où elles le croyaient-, et sur la confiance qu’elles peuvent se faire pour rendre leur sexualité plus intéressante sans ajouter d’accessoires (sextoys, amant(e)s,) inutiles.

5/ parce que la traduction du sanskrit « Svadhisthana » (ou chakra-foufoune pour nous, les femmes) signifie : DELICE. Et travailler sur sa sexualité, c’est réfléchir à  « tout ce qui rend la vie délicieuse » !

Ca vaut le coup d’y consacrer un après-midi, non ?

 

Si vous voulez plus d’infos sur le contenu de cet atelier, cliquez sur l’onglet ATELIERS.

Si vous êtes intéressée, n’hésitez pas à me contacter : 06 63 60 11 26 ou pilar.lopez@k-listo.fr.