2018, année « tout feu, tout flamme ».

2017 rimait pourtant avec plein de trucs mignons : chouquette, p’tite biquette, jolie crevette… Elle aura été pour moi une année faste… en catastrophes apocalyptiques. Je ne suis pas mécontente qu’elle se soit finie d’elle-même ; je l’aurais achevée à mains nues s’il avait fallu.

.
2018
rime avec bronchite, otite, gastro-entérite et tout un tas de trucs qui donnent de la fièvre. Même le trilobite donne des bouffées aux paléozoologues -si, si !
.

J’espère que cette année, vous allez avoir le feu (sacré) et que les personnes qui voudront modérer vos ardeurs ne réussiront qu’à les attiser de plus belle.

.

En 2018, mes soleils adorés,
réchauffez, éclairez, rayonnez !
Faites bronzer l’humanité de vos nombreux talents et de vos merveilleux projets.

.

Et non, ce n’est pas un voeu – « so cliché » en ce début d’année.
C’est un ordre !

A très vite.

Pilar

– – – – – – – – – – –

P. S. : Je remercie, du fond de mon coeur, toutes les personnes suffisamment optimistes qui, malgré mon silence, ont continué de s’abonner à mon blog. Vous êtes complètement fous, mes chatons chéris ! Ce qui fait de vous mes « suns & stars » !  Merci, merci, merci.

Publicités