Changer de statut, c’est changer de stature.

Mes chéris,

à force d’accompagner mes clients dans leurs projets d’entreprise, le mien a avancé aussi. J’ai décidé de sauter le pas et de créer ma société. Ma SOCIETE !

Adieu la simplicité de l’auto-entreprise, à moi les « bonheurs » de la Société Anonyme : TVA, clôture de comptes, relations avec un banquier, un comptable, réimmatriculer mon organisme de formation, …. Je soigne ma phobie administrative par l’empoisonnement massif.

C’est que j’arrête de rigoler :
entre moi et mon business, maintenant, c’est du sérieux.

J’ai ENFIN décidé de changer de ligue
et de jouer dans la cour des grands PROS.

Pilar-Lopez-be-your-best-changer-de-statut-cest-changer-de-stature-nain-de-jardin-statut-juridique-business-entreprise

Quand on s’installe en libéral après sa formation de coach, de thérapeute, de sophrologue, etc…, il est normal de se poser la question de sa légitimité professionnelle et de sa valeur pour ses clients. (Un peu comme l’anecdote du trac et du talent, si vous la connaissez*)

Comme certains de mes collègues de promo de sophrologie (que je salue),  je croyais que je serais « compétente et légitime » le jour où :

  1. j’aurai eu mon diplôme du 1er cycle (ou 2è et 3è cycle) ;
  2. j’aurai un local où pratiquer ;
  3. j’aurai une plaque sur la rue avec mon nom et mon titre de sophrologue dessus ;
  4. j’aurai fait une 1ère VRAIE séance avec une VRAIE personne (autre que ma mère, mes enfants, mon mari, mes copines, mon chat…) ;
  5. je serai payée pour ça  ;
  6. j’écrirai un livre sur la sophrologie ;
  7. je deviendrai professeur de sophrologie moi-même ;
  8. j’aurai 4 ans d’expérience professionnelle ;
  9. je serai installée en cabinet para-médical avec un psy et un kiné;
  10. je serai interviewée par Psychologies Magazine, Psycho & Cerveau, Voici…;
  11. j’aurai perdu 25 kg ;
  12. je superviserai d’autres thérapeutes ;
  13. j’aurai ____________ (n’importe quel rituel avec des plumes dans le cul et une danse autour du feu);
  14. j’aurai passé victorieusement toutes les épreuves précédentes.

Je découvre avec le passage en société, que le statut juridique de mon activité a un impact sur ma posture professionnelle. Comme si je prenais de l’envergure, que mon terrain de jeu avait enfin les bonnes proportions, que mes responsabilités se posaient plus solidement dans un cadre adapté.

Rationnellement et économiquement, ce n’est pas une très bonne affaire (je dois multiplier mon chiffre d’affaire par 4 pour gagner le même revenu – je suis conne ou quoi ?!).
Energétiquement et d’un point de vue existentiel, c’est pourtant JUSTE.
;

La mauvaise nouvelle, c’est qu’à partir du 1er janvier 2015,
mes tarifs vont augmenter.
La très bonne nouvelle, c’est que ma qualité de service AUSSI.

Pilar-Lopez-be-your-best-changer-de-statut-cest-changer-de-stature-david-michelange-statut-juridique-business-entreprise

Je me sens encore plus digne de vous.

A la prochaine, mes merveilles de VIP.

.

*Sarah Bernhard aurait dit à un comédien qui se vantait de ne pas avoir le trac : « Oui, ça vient avec le talent ! »

Advertisements

4 réflexions sur “Changer de statut, c’est changer de stature.

  1. J’aime beaucoup votre présentation à la fois claire, fun et… Pro.
    Vous évoquez les difficultés qui ont été (sont encore ?) les vôtres sans les faire peser sur vos lecteurs.
    Votre motivation est clairement palpable.
    Je vous souhaite toute la réussite possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s