De caramba à Eurêka (6/8) : une fois n’est pas coutume…

Mes zizi-gougous,

Vous avez été nombreux à venir sur le site pour savoir pourquoi vous n’aviez pas reçu -tout chaud, tout croustillant- votre épisode hebdomadaire du feuilleton de l’été 2014.
Peut-être même avez-vous pensé très fort « mais qu’est-ce qu’elle fout, Pilar, b***** de m****!?« .

Si c’est votre cas :

  1. merci, mes adorés ! Ca me touche beaucoup que vous veniez « volontairement » sur mon site.
    (Et si en plus vous dites des gros mots, j’affiche de ce pas un poster de vous dans ma chambre !)
    ;
  2. vous avez pris conscience à l’insu de votre plein gré que vous avez développé une habitude et votre cerveau a emprunté le côté obscur* de la force pour agir en vous épargnant la tâche ingrate de réfléchir.
    [* Je cite le grand maître  Yoda, in StarWars n°5 : « le côté obscur n’est pas meilleur, seulement plus facile« .
    NDLR : Pour les vieux croûtons pleins d’habitudes comme moi qui ne se feront jamais à la nouvelle numérotation des opus de Georges Lucas, c’est dans le Star Wars 2]
    ;

Vous l’avez compris, aujourd’hui, je vous propose de …

lister 30 habitudes / rituels /
trucs automatiques / actions systématiques
que vous faites sans même y penser.

Mais pourquoi vous nous demandez ça, Pilar ?
Parce que …

  • ….
  • ….
  • ….
  • ….
  • Une fois que vous avez lancé la machine à penser, ne l’arrêtez pas et notez toutes les prises de consciences qui ne manqueront pas de surgir….

 

Aujourd’hui, je ne propose aucune piste de réflexion, aucune photo dénudées avec mes légendes pilardesques. Aujourd’hui, je vous laisse vous démerder tous seuls. Comme des grands.

Je ne voudrais pas que vous preniez la sale habitude de ne pas penser.
Ou pire ! De penser comme moi.

La contrepartie, c’est que j’offre à la personne qui va laisser en commentaire les avantages les plus originaux de « prendre conscience de ses habitudes » une consultation d’1 heure avec moi (pas grave si n’êtes pas à Paris, on skypera !).

Je replonge dans la Baltique (oui, elle est chaude !) avec le coeur dégoulinant de fierté d’avoir les lecteurs les plus libres-penseurs et les plus esprits-critiques affutés de la blogosphère internationale.

Bonne fin de semaine, mes cerveaux fumants.

 

PS : résultat du concours le 15 septembre prochain.
Vous avez jusque là pour travailler du chapeau.
3, 2, 1. GO !

Advertisements

2 réflexions sur “De caramba à Eurêka (6/8) : une fois n’est pas coutume…

  1. Bonjour Pilar

    Je découvre ton feuilleton de l’été seulement maintenant mais il n’est jamais trop tard n’Est-ce pas ?
    J’aime toujours autant ton côté décap et pas prise de tête. Je m’amuse toujours autant :-).
    Je vais reprendre les épisodes un à un pour voir ce qui s’en dégage. Et puis après tout, c’est l’été et encore les vacances !
    Belle journée à toi,
    Pat

    • Patricia,

      on est toujours avant, pendant ou après un feuilleton de l’été, le seul truc qui reste à la mode même en automne, hiver, etc…
      Bel été à toi.

      L’autre P.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s