Les 3 astuces d’intellos pour déstresser

Vous êtes un cerveau. Pas la peine de vous dire « Calme toi, respire », vous pensez (car si vous le saviez, vous le feriez ! ) que les méthodes psycho-corporelles sont des trucs de wouwous perchés sur les hauts-plateaux du Larzac.

Parce que c’est vous, voici 3 astuces utilisables de suite qui ne font appel qu’à votre mental chéri, pour dédramatiser une situation épineuse.

Pour la suite du post, je vous propose de travailler sur la situation suivante : X est un con et vous voulez lui mettre votre poing dans la gueule. (où X = boss, conjoint, fils, belle-mère, meilleure amie…)

Astuce 1 : Positivez

Oui, X est un con. Mais c’est pour votre bien.

Pensez à lui comme « votre moine tibétain ». NDLR : Un moine tibétain est un sale type qui vous pourrit la vie, mais c’est pas personnel, c’est juste pour vous remettre l’ego à sa place.

Quels sont – en toute bonne foi-  les aspects positifs de cette situation ?
(un indice : cherchez du côté de vos besoins frustrés…)

Au pire, si ton X est un con, c’est que -Ô joie !- toi, tu ne l’es pas. Enjoy !

Astuce 2 : Relativisez

Oui, X est un con. Mais ça pourrait être pire.

Vous pourriez être super malade, habiter un pays en guerre, ne pas avoir la possibilité de prendre un douche ce soir ou même de manger à votre faim.

En l’occurrence, si vous lisez ce blog, c’est que vous possédez un ordinateur (ou smartphone ou tablette), que vous avez accès à de l’électricité et que vous savez lire. Petit veinard. Savourez bien, on ne sait pas si ça va durer.

Qu’est-ce qui va bien dans votre vie ?
Faites la liste de tout ce qui vous procure la moindre satisfaction et appréciez d’en avoir conscience.

Astuce 3 : Dé-stéréotypez

Oui, X est un con. Mais est-ce vraiment un con ?

C’est peut-être quelqu’un de bien qui a momentanément un comportement de con (ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs d’entre nous) ? Peut-être que c’est nous, le con de X  et qu’il nous emmènerait bien dîner avec nos congénères dans un souper huppé ?
Peut-être est-il un tel génie qu’il en a l’air bête (les surdoués sont souvent en échec scolaire) ?…

Inventez un scénario dont X est le héros qui se termine par
« Malgré tout, il ne pouvait s’empêcher de se comporter comme un con ».

Eisenhower disait que « parfois pour résoudre un problème, il faut le voir encore plus grand». C’est exactement cette stratégie que je vous propose d’utiliser en cas de stress. Surchargez encore un peu plus votre cerveau (qui utilise son Unité Centrale pour résoudre le problème « Comment faire pour cohabiter avec X sans lui casser la figure ?) avec 3 nouvelles questions qui font appel à votre concentration, votre mémoire et votre imagination.

« Se dé-stresser en se musclant le cerveau,
c’est un peu faire d’une paire deux couilles. »
-Pilar LOPEZ

Et vous, quelles sont vos stratégies préférées pour faire baisser la pression en cas de stress, sans passer par la case « corps » ?

Publicités

2 réflexions sur “Les 3 astuces d’intellos pour déstresser

  1. merci Pilar pour ces bons conseils. M’intéressant depuis peu au Zen, le premier astuce que tu proposes fait parfaitement écho avec les enseignements des maîtres Zen et leur côté singulièrement « chiant » pour notre plus grand bien et la remise à sa place de notre ego.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s