Bonne et heureuse année 2011 !

 Pour célébrer 2011, je me permets de vous embrasser chaleureusement et de vous souhaiter une année excellente et merveilleuse, pleine de bonnes choses.

Pour certains, les fêtes de fin d’année sont une excellente raison de râler et de déprimer. Cette époque est souvent synonyme :

  • de surmenage professionnel : Comment boucler l’année ? Il faut que j’envoie mes voeux… Argh !
  • de stress personnel : Quel cadeau pour qui ? Quel menu cette année ? Mais pourquoi ai-je donc proposé de tout organiser…. Aargh !
  • de déceptions douces-amères  : Encore un repas de famille où l’on ne s’est pas parlé… Encore des cadeaux nazes qu’on arrivera jamais à revendre sur e-bay…  Après 20 ans de mariage, il/elle ne connaît toujours pas ma couleur préférée ?!  Aaargh !
  • de constats difficiles : Elle est passée vachement vite cette année  ou c’est moi qui vieillis mal ? Aaaargh !
  • de dépression saisonnière : pas celle liée au manque de lumière, l’autre, la nolstaginogène qui vous vrille les tripes en passant devant les vitrines des grands magasins…. (râle d’agonie)

 

Pour éviter d’expérimenter cette facette gluante-puante de ma personnalité, je préfère regarder la moitié de la bouteille qui est pleine. Je me concentre donc fortement sur les débuts d’année, période que j’adore !

Un début d’année, c’est comme la première page d’un cahier neuf qu’on attaque avec un beau stylo plume.

Un début d’année, c’est comme quand on arrive à se « percher » de justesse alors que le chat allait nous toucher.

Un début d’année, c’est comme quand on vient de regagner au grattage la somme qu’on venait de perdre au tirage.

Un début d’année, c’est comme une idée qui va bientôt se matérialiser.

Un début d’année, c’est comme un sol nu en hiver sous lequel germe en secret la récolte à venir.

Un début d’année, c’est comme [… à toi de compléter avec ta métaphore philosophico-romantico-poilaudos-perso ! ]

 

C’est un entre-deux ET un commencement, à la fois.
C’est le droit de rejouer une partie de flipper de la Vie, animé de l’espoir d’un progrès possible: un futur radieux qui aurait retenu le meilleur de l’expérience pour faire mieux et jouir encore plus du temps qu’il nous reste. 

C’est pourquoi, mes Jours de l’An ont le goût de la seconde chance. Ils sont mes deuxièmes « premier pas ».

 

Je vous souhaite un cheminement attentif et joyeux tout au long de cette année 2011 !

Et surtout, prenez-bien soin de vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s