VOTRE VIE EST UN ROMAN : APPRECIEZ-EN LA PONCTUATION !

« Je n’ai le temps de rien faire alors trouver le temps de me reposer et de me détendre… Ne m’en parlez pas ! » C’est une rengaine que j’entends assez couramment dans mon cabinet.
Et pourtant, si on cherche bien, il est toujours possible de trouver « du temps pour soi » (ce truc tellement précieux, rare et cher).

Quand Victor Hugo dit  « la vie est un roman », prenez son conseil … au pied de la lettre -si j’ose dire ! Et regardez la ponctuation de votre roman préféré…

Vous les voyez ? Il y en a plein, tout autour des mots. Des « , » et des « ; », des « . » ou des « : » … Des « ! », des « ? », des « () », des  » «  » « , …. Mais aussi des saut de lignes, des sauts de paragraphe, des sauts de pages, de chapitres, …

Ces ponctuations, cette mise en page, ce n’est que la « respiration » de votre roman. Le texte aurait-il la même signification sans la ponctuation ? Trouveriez-vous agréable la lecture d’un livre où il vous est impossible de reprendre son souffle, un livre sans inspiration ? La ponctuation, c’est la pause qui donne au texte tout son sens.

Je vous propose de filer la métaphore et d’observer quelles sont vos ponctuations préférées …

La virgule : c’est la pause FLASH de quelques secondes, pour s’étirer, fermer les yeux, bailler, … Elle permet de gagner en confort et de repartir de plus belle sur l’activité en cours.

Le point: C’est la pause HALTE. Elle vous permet de recharger les batteries en cours de journée. C’est la pause café ou la cigarette (oui, oui, je reste une sophrologue iconoclaste) qui vous permet de vous recentrer, de prendre du plaisir et de vous détendre.

Le saut de paragraphe: C’est la pause SAS. Elle permet de changer de casquette et d’investir, de jouir d’autre domaine de sa personnalité. La terrible Directrice se transforme en mère de famille pendant le retour à la maison, l’hyperactif relationnel retourne à son calme intérieur.  Elle remet les pendules à l’heure. Et de se reconnecter avec qui nous sommes vraiment : c’est le week à la mer sans les enfants, l’année sabbatique qui vous permet de réveiller la vocation ensevelie sous le quotidien de votre métier. (à ce propos, je vous invite à visionner l’excellente intervention de Stefan SAGMEISTER à TED sur le pouvoir de l’année sabbatique)

Et vous, de quelle pause avez-vous besoin tout de suite, ce soir, au prochaines vacances ? Comment pourriez vous faire des « virgules » en attendant les « changement de paragraphe » (toujours trop loins, ces vacances de rêve !) ?

N’attendez pas un dénouement tragique de l’intrigue pour vous reposer et et vous détendre. La fin du livre, surtout quand il est palpitant, arrive bien assez vite.

Bonne prise de conscience et …prenez soin de vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s