Mes adorés,

Comme vous êtes désormais rodés, j’attaque -sans préliminaire- directement avec la proposition d’exercice de cette semaine.

En seulement 5 minutes,
listez les 20 jalons les plus importants de votre vie.

 pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie mettre sa vie en perspective sens de la vie borne 1

Mais pourquoi vous nous demandez ça, Pilar ?

Parce que…

  • quel que soit votre âge, il s’en est passé des vertes et des pas mûres dans votre vie. Mais seuls les quelques faits saillants en lien avec qui vous êtes vraiment devraient émerger réellement du lot. C’est comme si vous enleviez le bruit de fond de votre vie… et que votre mélodie devenait audible pour vous.pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie mettre sa vie en perspective
    ;
  • L’exercice (encore un que m’a fait découvrir l’extraordinaire Anna Piot – http://www.annapiot.com) vous permet d’avoir une perspective nouvelle sur votre vie.
    Quels types d’évènements jalonnent votre vie : plutôt pro, plutôt perso ? plutôt tourné vers vous ou vers le monde ?
    ;
  • Si ces jalons sont importants pour vous, c’est qu’il y a eu un "avant" et un "après".  Quelles transformations avez vous expérimentées ? Sur quel plan : physique, émotionnel, mental, relationnel, spirituel ?pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie mettre sa vie en perspective sens de la vie borne pelerinage saint Jacques de Compostelle route
    ;
  • Ces jalons sont ils majoritairement associés à des souvenirs agréables ou, au contraire, négatifs ? Avec le recul, quel a été le bénéfice de passer ce jalon pour vous (si, si, cherchez bien) ?
    ;pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie mettre sa vie en perspective sens de la vie borne historic smile route
  • Comment est votre rapport au temps et à son échelle ? Les jalons sont ils apparus par ordre chronologique ? Sinon, comment ces jalons de votre vie se sont-ils priorisés dans votre esprit ?
    Si vous les classez dans l’ordre chronologique, comment sont espacés les premiers jalons par rapport aux les derniers ? plus ou moins serrés ? Qu’en déduisez-vous ?
    ,pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie mettre sa vie en perspective borne kilometrique desert
    ;
  • Si on enseignait votre vie dans les écoles, comment qualifierait-on votre règne, votre politique, votre trajectoire…? A quel épisode/période de l’Histoire ressemble votre trajectoire ?
    (c) Plonk & Replonk

    (c) Plonk & Replonk

    ;

  • Une fois que vous avez lancé la machine à penser, ne l’arrêtez pas et notez toutes les prises de consciences qui ne manqueront pas de surgir….

Voilà pour cette semaine, mes chouchous-Napoléon-Cléopâtre-chéris.
J’espère que votre semaine contiendra un de ces fameux jalons (pour le meilleur) et que l’historien en vous va devoir réécrire votre Histoire.

En version grandiose !

A lundi prochain.

Mes chouchous d’amour,

 

Cette semaine a été dramatique pour moi. J’ai perdu mon plus fidèle compagnon : mon smartphone.
J’ai beaucoup pleuré.  De rage.  Contre ma connerie.  Car je n’avais jamais pris la peine de sauvegarder quoi que ce soit sur le "Nuage", ni de le synchroniser sur mon PC…

J’ai eu la chance de perdre 98% des informations
qui façonnent mon quotidien.

La chance ? Oui, car c’est l’occasion de faire un nettoyage drastique – façon Ecuries d’Augias- au sein de ma liste de contacts, de l’historique de mes (trop nombreux) sms, des milliards de photos inutiles dans ma galerie photo, etc… Car c’est parfois bon de repartir de zéro pour ne rester focalisé que sur l’essentiel.

Cette mésaventure m’a donc inspiré l’exercice de cette semaine :

Listez TOUS les objets qui sont importants pour vous.
Quel UNIQUE objet sauveriez-vous en cas d’incendie ?

pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie pompier sexy

Mais pourquoi vous nous demandez ça, Pilar ?

Parce que …

  • Ces objets vous appartiennent-ils vraiment ?
    Les avez-vous choisis vous-même ? Ou sont-ce des choses dont vous avez héritées ou que l’on vous a offertes ?
    On ne possède que les objets que l’on aime vraiment, dont on prend soin et que l’on utilise. L’incendie est peut-être un bon moyen de se débarrasser du superflu et de ces objets qui ne vous correspondent plus…
    ;
  • Au delà de la valeur financière ou sentimentale de l’objet, nous associons une valeur -au sens axiologique du terme- à chacun d’entre eux (Beauté, amour, pragmatisme, spiritualité, travail, efforts, temps …).
    Quelle valeur particulière associez-vous à ces objets ? Quel besoin ces objets nourrissent-ils chez vous ? Qu’apprenez-vous de vous en regardant la liste exhaustive avec un peu de recul ? De quoi avez vous le plus besoin dans la vie ?pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie je ne vais pas prendre cette photo sauver l'essentiel
    ;
  • Savez-vous comment a été fabriqué chacun de ces objets ? A partir de quelles matières premières ? Dans quelles conditions ? Savez-vous comment cet objet sera détruit/recyclé une fois l’usage que vous en avez sera terminé ? Prenez conscience de votre ignorance (resp. savoir) et remédiez-y (resp. Bravo !).
    Etes-vous un "bon" consommateur ?
    (* je vous laisse apprécier le sens du bon)
    ;
  • La valeur de chaque objet est elle cohérente avec votre propre système de valeurs ?
    Quels objets allez-vous jeter ? Sinon quelles valeurs allez-vous devoir renier ou foutrement assouplir ?
    (Je rappelle qu’un smartphone utilise des métaux rares polluants à extraire puis à éliminer et font travailler des êtres humains loin de votre propre pays, dans des conditions pas toujours bonnes et qu’ils doivent être changés tous les 2 ans en moyenne pour peu que vous ne suiviez pas la mode.) pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie keep your values clear sauver l'essentiel
    ;
  • Prioriser, c’est choisir. Choisir, c’est mourir un peu. Normalement, vous devriez tergiverser pour identifier l’heureux élu…
    Des objets se font-ils concurrence dans votre coeur ? Quels critères nouveaux (en plus de l’urgence due à l’incendie) devez vous ajouter pour rendre le choix facile ? Plutôt logiques ou plutôt "tripesques", ces critères ?
    pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie c'est de la triche sauver l'essentiel;
  • Parce que je tiens à vous, moi !  Si ce drame arrive un jour (l’incendie), vous saurez exactement quoi prendre sans perdre de temps et vous pourrez sauver votre peau plus rapidement.
    ;
  • Une fois que vous avez lancé la machine à penser, ne l’arrêtez pas et notez toutes les prises de consciences qui ne manqueront pas de surgir….

pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie keep your values clear je vous veux contact num téléphone sauver l'essentiel

Blague à part, j’ai vraiment perdu TOUTES les coordonnées de mes contacts.
Merci de m’envoyer les vôtres -si vous souhaitez qu’on reste ou qu’on devienne amis- à mon adresse mail contact@pilarlopez.com.

 

Excellente semaine à vous, mes Lamborghinis en sucre.

Mes chéris d’amour,

Avez vous fait quelques prises de conscience sonnantes et trébuchantes la semaine dernière sur la façon dont vous occupez votre temps ? J’espère que vous penserez à "congratoulieren" tous vos amis allemands pour leur victoire à la Coupe du Monde. Je me charge de consoler Messi…

Cette semaine, je vous propose l’exercice suivant :
;pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie enfant feux d'artifice vivement que je suis grand

Listez 30 choses que vous avez/êtes/faites maintenant
et qui réjouiraient l’enfant de 8 ans que vous avez été.

(et pour ceux qui en ont besoin : les instructions sont ici)

Mais pourquoi vous nous demandez ça, Pilar ?

Parce que…

  • l’intérêt de cet exercice est de vous mettre à hauteur d’enfant.
    Si je vous demande de lister tout ce que vous trouvez agréable dans votre vie, vous allez récolter des réponses d’adultes avec des critères de réussites d’adultes. L’objectif est de raviver votre référentiel de compétences enfantines complètement loufoques. A l’époque, le bonheur futur était synonyme de manger des pizzas tous les soirs, avoir du poil aux jambes, mettre le rouge à lèvres de maman sans se faire gronder ou de se coucher à l’heure que l’on veut.
    ;pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie enfant feux d'artifice fini les brocolis
    ;
  • L’un des charmes de l’enfance est de s’ennuyer et de vouloir grandir au plus vite . Pensez à toutes les frustrations de votre enfance et prenez conscience de TOUT ce que vous pouvez désormais faire que vous ne pouviez pas à l’époque (faute d’autorisation, de capacités ou de moyens).
    Quelles marges de liberté vous reste-t-il encore à conquérir ?
    ;pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie enfant feux d'artifice bottes de cowboys et gros nénés
    ;
  • Regardez l’enfant que vous étiez regarder l’adulte que vous êtes avec des yeux brillants d’admiration. Ressentez pleinement cette joie. Félicitez le d’avoir eu la patience de devenir vous.
    ;
  • Ca vous fait quoi d’être votre fan number one/role model en même temps ?
    Célébrez en vous offrant quelque chose de délicieusement régressif (Champomy, Nutella, sucette Pierrot Gourmand ou toute une boîte de Haribo, un Légo…)
    ;pilar lopez feuilleton été 2014 sophrologie enfant adulte

;
Aujourd’hui, c’est le 14 juillet. Filez vite ! Un pompier (ou une pompière) vous attend pour guincher collé/serré au bal de la caserne. Amusez-vous bien et embrassez-le/la (goulûment) de ma part….

Je vous souhaite une excellente semaine, mes chouchous.

Mes chéris,

;

je ne veux pas moisir ce post avec les instructions que je préconise pour que ça fasse pop/wizz/fuck !/a-ha/holy shit/Halleluyah ! dans vos têtes, mais si jamais elles vous intéressent, cliquez ICI et revenez lire la suite de l’exercice.

;

En ce moment, j’entends beaucoup de monde dire "Ouh, lala ! j’ai le temps de rien faire en une journée ! le temps passe trop vite…"
(prise de conscience de type "Caramba ! J’en rame pas une"  comme Slowpoke Ramirez, le cousin glandeur de Speedy Gonzalez. L’avantage de Slowpoke, c’est que lui n’a aucun sentiment de culpabilité…)

Slowpoke est tellement crevado, qu'il n'a même pas la force de parler...

Slowpoke est tellement crevado, qu’il n’a même pas la force de parler…

;

Pour prendre conscience de votre "crévaditoude" réelle ou supposée, voici l’exercice de cette semaine :

Chaque soir, avant de vous endormir,
listez 50 choses que vous avez faites aujourd’hui.
(oui, oui, j’ai bien dit 50 et des réalisées/faites/réussies)

 

Ca commence mal...

Ca commence mal…

;

Vous avez le droit de mettre des choses insignifiantes (au 1er abord), comme :  j’ai réussi à respirer sans tousser pendant 2 heures, j’ai joué avec je me suis fait griffer les mollets non stop par mon chat pendant 30 secondes, j’ai mangé ci ou ça, … ou à plus fort enjeux (que tu crois), comme : j’ai parlé pendant 15 minutes à telle personne,  joué 30 minutes avec mes enfants, rédigé 4 propositions commerciales, enquillé 5 RDV, sauvé le monde,  etc… N’oubliez pas vos prises de consciences : j’ai découvert que… , imaginé que…., compris que…,

;

Mais pourquoi tu nous demandes ça, Pilar ?

Parce que…

  • on ne vit pas la vie que l’on vit, on ne vit que la vie dont on se souvient. L’intérêt de l’écrire en fin de journée, c’est de vivre AU MOINS 2 fois plus.
    ;
  • l’exercice peut paraître ardu au début, mais avec un peu de persévérance, vous allez affiner votre échelle de temps.
    A la place de vous souvenir de gros blocs (matin, midi, aprèm’, soirée…), vous devriez parvenir à couper les secondes en 4 et zoomer sur des actions que vous avez réalisées "à l’insu de votre radar". A durée égale, votre vie devrait se densifier…
    ;
  •  OUI – vous faites bien plus de choses que vous ne voulez vous l’accorder.  Alors obligez vous à en mettre le plus possible. (et OUI ! glander est une saine activité (pour tous ceux qui ont mis : dormir, faire la sieste, glander, paresser, lézarder, s’abrutir devant la télé, etc…). Une action basse dans votre échelle de valeur est une action quand même.
    ;
  • Il est impossible de ne RIEN faire et TOUT a du sens. Prenez de la hauteur par rapport à votre liste : comment classez vous vos activités ? Combien d’entre elles vous procurent du plaisir ? vous emmerdent ? … A quoi sert ce que vous faites – surtout les trucs qui ne servent à rien- : pour vous, pour les autres ? …etc…
    ;
  • Une fois que vous avez lancé la machine à penser, ne l’arrêtez pas et notez toutes les prises de consciences qui ne manqueront pas de surgir….
    ;

 A partir de demain,
comment allez vous passer votre journée
pour qu’elle soit meilleure que la veille,
HEIN ?
;

Sinon, la prochaine fois que je vous vois, je vous saluerai à la manière de Saint Benoît  "Toi, la chochotte !  Que fais tu donc de ta misérable existence ?"

A regarder pour vous inspirer, le très génial TED Talk de Nigel MARSH.
(Changez le chien par le chat  : vous aurez ma journée idéale…)

 

Vos découvertes sont les bienvenues en commentaire de ce post.

Je vous souhaite une excellente semaine, mes adorés.

Mes amours adorés,

ce n’est pas parce que j’ai délaissé la tenue de mon blog ces derniers mois, que j’allais vous priver du feuilleton de l’été 2014 et du plaisir sans cesse renouvelé pour moi de partager avec vous des exercices simples qui font "bouger sans avoir l’air d’y toucher".

J’avais l’intention de vous proposer un été très chaud et slow suite à mon interview "Slow sex" dans le Psychologies Magazine du mois d’avril dernier, mais vous auriez pu vous imaginer que ne pense qu’à  l’amour et au business. (Pour lire l’article, cliquez sur l’image !)

Ce qui ne serait pas tellement loin de la vérité.

couverture Psychologies Magazine Avril 2014 feuilleton été 2014

Donc pour cette année, j’ai préféré vous laisser dans les mains indélicates expertes des supplément estivaux des magazines féminins pour savoir quelle graine de salope ou quel horrible coquin vous êtes. Promis, dès que j’ai un angle pas trop racolleur, ni indécent intelligent à vous proposer pour explorer votre sexualité, ce sera la fête du slip sur ce site.

 

J’ai plutôt envie de profiter de nos retrouvailles pour partager avec vous ce qui me passionne vraiment dans la vie : la prise de conscience. Vous savez, ce moment bizarre quand deux neurones se touchent et que les yeux de leur propriétaire s’éclairent d’un "shiny glow" qui vous indique que leur vie ne sera désormais plus jamais comme avant.

La prise de conscience et le Louxor : j’adoooooore !

Mon métier, en tant que coach et thérapeute, est de vous amener le plus rapidement possible de la prise de conscience "Caramba !"  à la prise de conscience "Eurêka !", en passant par les étapes juste nécessaires et suffisantes entre les deux pour que vous atteignez vos objectifs, réussissiez vos projets et votre vie !

la route au trésor : une succession de prises de conscience et de passages à l'action

La route du changement : une succession de prises de conscience et de passages à l’action

 

Caramba et Eurêka, alpha et oméga de la prise de conscience

Pour moi, Caramba et Eurêka sont l’alpha et l’oméga de la prise de conscience en termes de changement :

  • "Caramba !" : nous prenons conscience que nous avons un problème. On est englué dans une situation où l’on se sent souvent impuissant, démuni… Je vous invite personnellement à toujours vous réjouir d’une prise de conscience de type "Caramba !" : c’est la 1ère étape vers la résolution du problème en question.
Illustration Speedy Gonzalez tout content d'avoir un problème.

(* si, si, Speedy G. a vraiment cet accent…)

 

  • "Eurêka !" : nous prenons conscience que nous avons le pouvoir et les capacités pour le résoudre. On devient "acteur/créateur" de sa vie. Cette prise de conscience résulte d’un changement de perception de soi et permet d’agir sur le monde.
Le cocktail à superposition : une application innovante du principe d'Archimède.

Le cocktail à superpositions : une application innovante du principe d’Archimède.

 

Entre les deux, il y a une infinité de prises de conscience possibles.

Il y a une infinité de chemins et d’étapes entre un Caramba ! et un Eurêka !
En vrac dans la liste suivante non exhaustive, quelques exemples de prises de conscience…
(attention : les dénominations suivantes n’ont rien de standardisées et n’engagent que ma propre perception de mes prises de conscience)

  • la "holy shit !" ou "aaaaaah ! tout s’explique", version modérée de la prise de conscience de type "Halleluyah !"
  • la "whaaaaaat ?!" ou "je ne savais pas, mais maintenant je sais"
  • la "fuck me !" ou "je croyais que j’avais compris, mais en fait, non" (version démotivante du "caramba" : on a pris conscience qu’on continuait à répéter un comportement toxique alors même qu’on a déjà dépensé une petite fortune chez son psy pour traiter ce point !)
  • la "putain, c’est génial !" ou l’art de s’émerveiller…
  • la "bingo bingo bang bang" ou "je viens d’avoir une idée, vite je la note avant de l’oublier !"
  • la "shibap waouh blop wizz " : quand on s’émerveille de ses bonnes idées….
  • la … (Il y en a une infinité, vous dis-je !)
Newton Rubrique à Brac

La prise de conscience peut être combinatoire ET douloureuse.

 

Votre mission, si vous l’acceptez….

Voilà votre mission -si vous l’acceptez : cet été, cheminez chaque semaine avec l’exercice que je vous proposerai (le plus souvent des listes à faire, je vous expliquerai pourquoi) et avancez, au rythme de vos illuminations, petites et grandes, vers une nouvelle conscience de vous-même et du monde

prise de conscience ampoule  wizz Pilar LOPEZ Sophrologie feuilleton été 2014 prises de consciences

La prise de conscience est multiple, diverse et plurielle. J’espère vous en provoquer beaucoup. A vous de les expérimenter en conscience tout cet été -la prise de conscience de la prise de conscience n’est pas de la haute voltige, rassurez-vous !- et de profiter de tous les bénéfices qu’elles vont vous apporter en connaissance de vous-même et de passage à l’action pour réussir votre vie, maintenant et demain.

prise de conscience aurore aube ben ça alors Pilar LOPEZ Sophrologie feuilleton été 2014 prises de consciences

 

PS : KOUÂ ?! Vous avez raté les feuilletons de l’été précédents ? Pas de souci, voici la page de rattrapage avec TOUS les exercices depuis 2010.

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 188 autres abonnés